altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 mars 2019

Récital du pianiste Leiv Ove Andsnes au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.

Perfection scandinave

Leiv Ove Andsnes est bien « le » scandinave de la génération des grands trentenaires. Une dizaine d'années lui ont suffi pour figurer dans le peloton de tête des pianistes dont le nom marquera le XXIe siècle. Son récital au Théâtre des Champs-Elysées est venu à point pour le confirmer.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 02/04/2003
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Im Abendrot

  • Berlioz décoloré

  • Pollini un jour...

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Fort à la fois d'une technique étourdissante ? ce qui n'est pas rare aujourd'hui ? et d'un toucher miraculeux de malléabilité, son jeu se caractérise par un refus absolu de tout effet extérieur inutile, par une rapport au clavier qui fait oublier le choc des marteaux sur les cordes, le tout, de manière assez paradoxale, projetant loin un son très riche, souvent très orchestral, pour une approche des oeuvres qui tend à l'intériorité plus qu'à l'exhibitionnisme. Toute la première partie du récital formait d'ailleurs un tout poussant à une sorte de concentration de la pensée musicale. La Polonaise Fantaisie en la bémol majeur opus 61 de Chopin, Cinq pièces lyriques de Grieg dûment choisie, deux Etudes de Debussy, les numéros 10 et 11 du deuxième livre, nous menaient en une savante gradation à L'Ile joyeuse du même Debussy, venue comme une libération des sonorités et des couleurs. Et pourtant, jusque là, quelle étonnante palette d'émotions, avec des variations d'humeur d'une subtilité fascinante.


    La deuxième partie débutait par En vers une pièce brillante et même rutilante d'Akira Miyoshi, bonne introduction contemporaine à la monumentale Troisième sonate de Chopin. Andsnes a pu y dévoiler toute l'étendue de sa sensibilité, de sa capacité d'analyse, trouvant un équilibre passionnant entre le respect du style et l'apport d'un esprit en perpétuelle interrogation. On ne sait trop qu'admirer le plus du climat trouvé pour la vaste rêverie du Largo ou de la fluidité presque violonistique du Scherzo ou des traits du Finale d'une netteté néanmoins absolue. Ce dernier mouvement fut bâti avec une exactitude d'analyse parfaite sans que l'élan général en soit pour autant bridé.

    Très grand succès bien sûr, et le public ne consentit à partir qu'après un quatrième Bis accordé avec autant de gentillesse que de simplicité. Un pianiste au naturel, serein comme les immenses espaces du grand nord.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 02/04/2003
    Gérard MANNONI

    Récital du pianiste Leiv Ove Andsnes au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.
    Récital Leiv Ove Andsnes, piano
    ?uvres de Chopin, Grieg, Debussy, Miyoshi

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com