altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 24 octobre 2020

Concert de l'Orchestre National de France sous la direction de Riccardo Muti.

Adieux entre excellence et classe

Final triomphant au Théâtre des Champs-Elysées pour Riccardo Muti, invité à diriger l'Orchestre National de France en point d'orgue à la journée non-stop que lui consacrait France-Musiques.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 26/04/2003
Françoise MALETTRA
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint François SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant Görge…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Avouons qu'il fallait un musicien aussi sorcier que Muti pour nous intĂ©resser Ă  La mort de ClĂ©opâtre de Berlioz, et obtenir de l'orchestre le meilleur qu'on n'attendait plus de l'exercice d'Ă©cole d'un jeune compositeur de 26 ans qui obtenait enfin la reconnaissance de l'AcadĂ©mie de France Ă  Rome avec un second prix accordĂ© Ă  sa cantate.

    D'autant que la mezzo Violeta Urmana a fait de la figure légendaire de Cléopâtre une farouche guerrière, sans nous faire sentir, tant la voix passe sans cesse en force, les déchirements d'une reine blessée à mort et le désespoir qui la conduira au suicide.

    Mais le bonheur se mérite, et il dépassa toutes les espérances avec l'exécution de la Sixième Symphonie de Tchaikovski. Une telle fusion entre l'orchestre et son chef, une telle adhésion à sa propre vision tient du miracle. Il y a chez Muti, au-delà d'un contrôle d'une totale exigence sur la partition, un souffle qui laisse s'exprimer le chant, rien que le chant, dans sa pureté comme dans ses orages, avec une élégance sans pareille. On n'en attendait plus tant du maestro italien dans un tel tube après son très décevant concert à la tête des Wiener Philharmoniker le 20 janvier dernier.

    Pourtant, au dernier balcon, des banderoles célébrant le charisme exceptionnel du directeur musical de la Scala de Milan se déploient en des termes sans équivoque : « Maestro, tu es le plus grand ». Tous d'accord ce soir-là ! Le dernier beau geste de Muti sera d'offrir les fleurs qui lui étaient destinées à Liliane Rossi, chef d'attaque des seconds violons du National, une grande dame qui faisait ses adieux à l'Orchestre.

    Un départ célébré sous le signe de l'excellence et de la classe.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 26/04/2003
    Françoise MALETTRA

    Concert de l'Orchestre National de France sous la direction de Riccardo Muti.
    Hector Berlioz (1893-1869)
    La mort de Cléopâtre (scène lyrique)
    Piotr Ilitch Tchaikovski (1840-1893)
    Symphonie n°6 en si mineur opus 74 « Pathétique »

    Violeta Urmana, mezzo-soprano
    Orchestre National de France

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com