altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 septembre 2020

Pierre Boulez et Vienne au Th√©√Ętre des Champs Elys√©es

Pierre Boulez bis repetita
© Orchestre de Paris

Pierre Boulez

Pierre Boulez dirige l'Orchestre Philharmonique de Vienne dans un programme Webern, Schönberg, Bartok, Une introduction idéale au répertoire qu'il défend depuis toujours.
 

Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
Le 23/10/1999
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour √† la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : R√©apprendre la coh√©sion

  • Salzbourg 2020 (4) : √Čvidence bruckn√©rienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Chaque apparition de l'Orchestre Philharmonique de Vienne au Th√©√Ętre des Champs Elys√©es est un √©v√©nement. Lorsque Pierre Boulez est au pupitre, on se doute que le public redouble d'attention. Pour l'occasion, Boulez a concoct√© un programme qui est fort probablement la meilleure introduction qu'on puisse r√™ver √† la musique du XXe si√®cle. La Passacaille pour orchestre constitue l'Opus 1 d'Anton Webern. ¬Ćuvre de jeunesse (1908) qui, √† travers le genre de la variation, fait d√©j√† figure de manifeste du langage de l'Ecole de Vienne, elle oblige l'orchestre √† surmonter des difficult√©s inou√Įes pour en faire ressortir la pr√©cision et le lyrisme. La Nuit transfigur√©e de Sch√∂nberg, dans son ultime version pour grande formation, est encore plus poignante que dans sa conception originale pour sextuor √† cordes, m√™me jou√©e, comme ici, avec un refus de l'effet √©vident. Tout enti√®re consacr√©e au Concerto pour orchestre de Bela Bartok, la deuxi√®me partie du concert d√©concerte. L'Introduction et l'√Čl√©gie (premier et troisi√®me mouvements) ne sont pas exempts de s√©cheresse, et du coup, l'aspect composite de l'ouvrage en est renforc√©. Est-ce une id√©e ? Il m'a sembl√© que les cordes viennoises, d'ordinaire si s√©duisantes, avaient perdu une partie de leur brillant. Mais le Jeu des couples est fascinant, l'Intermezzo interrotto suffisamment grin√ßant, et le Finale enlev√© avec √©clat. Boulez a voulu faire mentir ceux qui affirmaient qu'il ne donnait jamais de bis ; F√™tes (extrait des Nocturnes) de Debussy, n'a rien ajout√© √† la gloire d'une soir√©e imparfaite mais passionnante.




    Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es, Paris
    Le 23/10/1999
    Michel PAROUTY

    Pierre Boulez et Vienne au Th√©√Ętre des Champs Elys√©es
    Orchestre Philharmonique de Vienne
    Direction musicale : Pierre Boulez

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com