altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 13 août 2020

Récital Mozart de Sandrine Piau, Basilique, Festival de Saint-Denis.

Pour la belle Sandrine
© naive

Après un disque-récital éblouissant dans des airs de concerts et divers extraits d'opéra de Mozart, on attendait avec impatience l'apparition de Sandrine Piau au Festival de Saint-Denis, dans un programme bien sûr consacré au divin Amadeus. Pas de déception, seulement quelques réserves, certes pas liées à la chanteuse.
 

Basilique, Saint-Denis
Le 11/06/2003
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2020 (1) : Le retour à la vie

  • L'aube d'été

  • Réouverture

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La voix est aussi jolie que l'artiste. Sandrine Piau est un joyau de notre nouvelle génération de chanteurs. Certes, elle ne dispose pas de moyens exceptionnels ni en ampleur, ni même en personnalité. C'est un très ravissant timbre de soprano léger, sans beaucoup de bas medium ni de grave, mais mené, comme on le sait déjà, avec beaucoup d'intelligence, de goût et de technique. Dans un répertoire parfaitement adapté comme celui de ces airs dits « sacrés » de Mozart – Betulia Liberata, Messe en ut, Davide Penitente, Zaïde et deux airs de concerts nettement profanes - on chercherait vainement l'erreur et notre plaisir est complet. Sans effort apparent, Sandine Piau vocalise, déploie des phrases au souffle infini, émouvante, dramatique, charmeuse. Dans l'acoustique approximative de la basilique de Saint-Denis, elle sait en outre laisser au son le temps de s'étendre en fin de phrases, et comme la voix est parfaitement en place, elle résonne avec son maximum d'ampleur.
    Plusieurs pièces instrumentales de Mozart s'intercalaient entre ces groupes d'airs. Malheureusement, qu'il s'agisse de la Symphonie concertante pour hautbois, clarinette, cor et basson, de l'Andante pour flûte et orchestre K615 ou de l'Intermède du Rondo pour violon K373, la subtile et douce sonorité des instruments solistes des Talents Lyriques paraît bien ténue dans un lieu aussi vaste. C'est sans aucun doute d'un réel raffinement d'exécution, mais tout de même un peu trop confidentiel pour que l'on en profite pleinement, surtout avec l'imprécision sonore de toutes ces églises, basilique et cathédrales. Bien sûr, nous entrons dans cette période de l'année où il faudrait changer d'oreilles et accepter les aléa de tous ces lieux de festivals, ouverts ou fermés, dont quasiment aucun, Bayreuth et Salzbourg exceptés, ne permet une écoute normale. Ils ont d'autres charmes, et il faut simplement laisser davantage jouer son imagination et ses souvenirs.




    Basilique, Saint-Denis
    Le 11/06/2003
    Gérard MANNONI

    Récital Mozart de Sandrine Piau, Basilique, Festival de Saint-Denis.
    Wolfgang Amadeus Mozart : Airs sacrés
    Sandrine Piau soprano
    Les Talents Lyriques
    Christophe Rousset direction

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com