altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 07 décembre 2019

Récital du pianiste russe Arcadi Volodos au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Mauvaise pioche

Très attendu en raison du succès remporté par ses disques à la digitalité pyromane pour le label Sony Classical, le pianiste Arcadi Volodos qui a ces temps-ci le vent en poupe a eu le tort de se présenter au public du Théâtre des Champs-Élysées avec un programme déplorable.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 12/01/2004
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Carnage light

  • Construire un toit

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Certes, le public, toujours friand de grandes dĂ©monstrations techniques, a bien acclamĂ© les cascades de notes et d'accords, les habiles fins de phrases pianissimo dont Ă©tait constellĂ© le rĂ©cital parisien du pianiste russe, et dont Rubinstein disait qu'elles dĂ©clenchaient sans coup fĂ©rir les applaudissements !

    C'est d'ailleurs un peu certains programmes du fameux Rubinstein que ce choix rappelle, avec quelques pièces de Scriabine, de Rachmaninov, une sonate très minimaliste de Schubert – Rubinstein aurait programmé du Scarlatti – un petit voyage dans le romantisme le plus évanescent de Liszt, et pour finir, une transcription de la Danse macabre de Saint-Saëns signée Liszt et Horowitz, que le grand Arthur nous aurait certainement épargnée, tout comme un abominable arrangement signé Volodos de la Polka italienne de Rachmaninov.

    Jugeant sans doute que le compositeur n'avait pas écrit assez de notes, le pianiste en rajouté une bonne lampée ! Bref, une série de démonstrations purement techniques, mais pas une oeuvre capable de montrer la moindre capacité d'analyse, de construction, de réflexion, ni la moindre personnalité, autre que la possibilité effectivement impressionnante de faire déferler les notes à toutes les vitesses et dans toutes les dynamiques sur le clavier.

    Le problème est qu'aujourd'hui, presque tout virtuose de cette génération peut en faire autant, et que l'on attend nettement plus de cervelle des pianistes de la nouvelle génération. C'est vrai, non seulement Rubinstein mais aussi Horowitz et quelques autres tombèrent parfois dans l'écueil de ces démonstrations purement digitales, mais combien de fois se rachetèrent-ils au concert comme au disque au cours de leurs longues carrières ?

    Attendons donc aussi ce que Volodos nous dira, ou ne nous dira pas, dans le futur, en regrettant bien que de telles facilités techniques aient été mises ce soir-là au service exclusif de musiques sans risques émotionnels profonds.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 12/01/2004
    GĂ©rard MANNONI

    Récital du pianiste russe Arcadi Volodos au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Scriabine, Rachmaninov, Rachmaninov/Volodos, Schubert, Liszt, Saint-Saëns/Liszt
    Arcadi Volodos, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com