altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 15 août 2020

Récital du violoniste Tedi Papavrami au Théâtre du Châtelet, Paris.

Joies de la musique instrumentale

Tedi Papavrami

En quarante-cinq minutes aux Midis du Châtelet, le violoniste Tedi Papavrami, aussi à l'aise dans Bach que dans Ysaÿe, s'est montré plus que jamais un joyau rare parmi les violonistes, de ceux qui vous font retrouver instantanément les joies de la musique instrumentale.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 04/02/2004
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2020 (1) : Le retour à la vie

  • L'aube d'été

  • Réouverture

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Tedi Papavrami est aujourd'hui largement connu de tous ceux qui aiment le violon. Il mérite pourtant encore mieux que cette notoriété dont bien d'autres pourraient se contenter. Il incarne en effet un type d'instrumentistes rare aujourd'hui, tout en subtilité, en intelligence, en raffinement, n'excluant pourtant ni la grande virtuosité ni la force.

    Sa capacité à analyser et à construire, il l'a montrée avec la redoutable 2e partita de Bach, débutée par une Allemande sans doute un peu timide, mais menée ensuite sans faiblir et achevée par une Chaconne de très haute tenue, sobre, puissante, bouleversante dans sa sobriété éclatante comme celle une basilique romane. Changement total d'univers avec la Sonate en la mineur op. 27 n°2 puis la Sonate en ré mineur op. 27 d'Ysaÿe qui permettent un beau déploiement technique et expressif. Ici, même constatation : la virtuosité garde sa classe, sa distinction, reste toujours au service d'un propos musical qui nous touche, nous raconte sans cesse quelque chose.

    La qualité du son, la tenue d'archet, tout dénote la parfaite maîtrise physique et cérébrale de l'instrument, au service d'une sensibilité dont il faut encore une fois souligner l'absence totale de vulgarité, la répugnance pour tout effet racoleur. Un concert comme celui-ci, même dans sa brièveté, est une vraie source de jouvence pour l'auditeur qui y retrouve les joies les plus authentiques de la musique instrumentale.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 04/02/2004
    Gérard MANNONI

    Récital du violoniste Tedi Papavrami au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Bach, Ysaÿe
    Tedi Papavrami, violon

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com