altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 septembre 2020

Récital de Kun Woo Païk au Théâtre du Châtelet, Paris.

Piano philosophique

Kun Woo PaĂŻk

Ce dimanche à onze heures, au Châtelet, le pianiste Kun Woo Païk raconte Brahms et Schumann. Des Variations philosophiques, comme les appelait Brahms, aux feuilles multicolores – Bunte Blätter – de Schumann s'offre la pensée profonde de ces deux compositeurs si complémentaires. Avec pudeur, Païk sait nous faire lire dans l'âme des créateurs.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 15/02/2004
Eugénie ALECIAN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour Ă  la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : RĂ©apprendre la cohĂ©sion

  • Salzbourg 2020 (4) : Évidence brucknĂ©rienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • En dĂ©couvrant les Variations en rĂ© majeur, Clara Schumann dit de Brahms qu'il Ă©tait « d'une humeur Bach-Beethoven-Brahms Â». Et c'est de lĂ  qu'est nĂ©e l'union des « trois grands B Â». Tout au long de ce rĂ©cital, les oeuvres choisies font Ă©tat de toutes ces influences, tant sur Brahms que sur Schumann, ainsi que de leurs complĂ©mentaritĂ©s respectives.

    Avec une grande logique, Païk n'intègre qu'un petit moment de concentration entre chacune de ces oeuvres, silence religieusement respecté par le public. Les Papillons apportent d'ailleurs de la fraîcheur après la complexité des variations, mais prouvent aussi qu'ils n'ont rien de léger, annonçant à la fois le Schumann mature du Carnaval, des Danses des Compagnons de David et des Kreisleriana, et tourmenté des Scènes de la Forêt ou des Chants de l'Aube.

    D'ailleurs, l'album des Bunte Blätter qui précède l'arrangement du Sextuor de Brahms rend parfaitement compte du cheminement créatif et émotionnel de Schumann. Clara Schumann a joué toutes ces oeuvres, et s'est battue pour leur reconnaissance et leur postérité. A Païk aujourd'hui de rendre compte de leurs attraits qu'il faut chercher au-delà de la mélodie, mais directement dans l'écriture contrapuntique et ses développements infinis.

    Un public averti savourera chaque étape de ce programme et admirera les moyens mis en oeuvre par le pianiste, notamment par l'utilisation des basses, pour rendre compte des équilibres harmoniques des oeuvres. Le public, quelque peu désarçonné par un programme à l'apparente austérité, se laissera convaincre qu'il fait partie de l'histoire du piano et doit y rester.

    Tel Marc-Aurèle, Kun Woo Païk nous dit : « l'émeraude ne perd pas sa valeur faute de louanges », et nous en convainc. Normal, il joue avec la sincérité de celui qui y croit, et nous l'écoutons avec le respect dû à l'honnêteté alliée au talent.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 15/02/2004
    Eugénie ALECIAN

    Récital de Kun Woo Païk au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Johannes Brahms (1833-1897)
    Variations sur un thème original en ré majeur, op. 21 n°1

    Robert Schumann (1810-1856)
    Papillons, op. 2
    Bunte Blätter en fa# mineur, op. 99

    Johannes Brahms (1833-1897)
    Thème et Variations, op. 18b
    Arrangement de l'Andante du Sextuor à cordes n°1 en sib majeur, op. 18

    Kun Woo PaĂŻk, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com