altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 24 mai 2018

Récital de Felicity Lott et Angelika Kirschlager au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Troublant miroir à deux faces

Angelika Kirschlager

Au Théâtre des Champs-Élysées, Felicity Lott et Angelika Kirschschlager incarnent les Amours et la Vie d'une femme du poète Adalbert von Chamisso, mettant en regard le chef d'oeuvre de Robert Schumann et la partition longtemps restée dans l'ombre de Carl Loewe. Un pari audacieux. Mais quelles femmes pour l'engager !
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 11/05/2004
Françoise MALETTRA
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour en vainqueur

  • Le sexe et l’argent

  • Un vrai ténor français

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • A elles deux, elles cumulent un « capital sympathie » plus qu'avantageux : Felicity Lott, la plus parisienne des ladies, et Angelika Kirschschlager, la jeune diva allemande. L'une souveraine, l'autre fiévreuse, elles font passer entre elles et le public quelques chose de palpable qui ressemble à une générosité largement partagée. Deux voix qui se sont choisies pour dire et chanter le cycle de poèmes de Chamisso, Frauenliebe und Leben, tel que Carl Loewe, puis Schumann le mirent en musique à quelques années d'écart. L'idée était intéressante de mettre en regard le chef d'oeuvre absolu de Schumann et une partition oubliée, sachant qu'il ne s'agissait pas de comparer le comparable avec l'incomparable.

    Tout, chez Schumann, est exacerbé : la joie, la tristesse, la douleur. Les sentiments sont mis à nu et leur force nous frappe directement au coeur, tandis que chez Loewe, on reste dans le registre d'une langueur romantique infiniment moins troublante. Mais la complicité musicale des deux interprètes donne à chaque moment du récit un effet de miroir saisissant. Ensemble, elles passent de la légèreté à la mélancolie, de la souffrance à la résignation, avec une sensibilité à fleur de peau, presque sur le souffle. Au timbre solaire de Felicity Lott répond celui, plus sombre, d'Angelika Kirschschlager. Les deux voix se frôlent, puis s'accordent en mêlant leurs couleurs, pour incarner une même figure de femme, mais en lui donnant, chacune, des résonances intimes particulières. Une rencontre de grande classe.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 11/05/2004
    Françoise MALETTRA

    Récital de Felicity Lott et Angelika Kirschlager au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Robert Schumann (1810-1856)
    Carl Loewe (1796-1869)
    Frauenliebe und Leben
    Texte d'Adalbert von Chamisso

    Felicity Lott, soprano
    Angelika Kirschschlager, mezzo-soprano
    Graham Johnson, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com