altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 12 décembre 2019

Récital Beethoven de Gianluca Cascioli dans le cadre de Piano**** à la salle Gaveau, Paris.

Beethoven était absent

Le jeune pianiste italien Gianluca Cascioli, pour un récital curieux à Gaveau dans le cadre de Piano****, a sans doute présumé de ses forces avec un programme consacré à Beethoven. Un art pianistique brillant mais totalement hors sujet, tout sauf beethovénien. Dommage !
 

Salle Gaveau, Paris
Le 07/12/2004
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Mort √† Munich

  • Carnage light

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Couronn√© tr√®s t√īt par de multiples prix internationaux, invit√© par les plus grands chefs et les plus illustres formations symphoniques, Gianluca Cascioli est certainement un virtuose dou√©, m√™me s'il ne caracole pas en t√™te du box-office des moins de trente ans.

    Il vient de donner salle Gaveau dans la s√©rie Piano**** un r√©cital Beethoven fort curieux. Cinq sonates √©taient au programme, des toutes premi√®res, les num√©ros 1, 10 et 13, aux plus avanc√©es, les 17e et 18e sonate. On doit admirer l'agilit√© des doigts, la d√©licatesse du toucher, sauf lorsqu'une excessive duret√© g√Ęche certains accords, la volont√© de trouver mille nuances et, dans l'ensemble, un rapport int√©ressant avec le clavier, sauf, encore une fois, cette tendance √† la brutalit√© dans la force.

    Du piano que l'on qualifierait volontiers de ¬ę joli ¬Ľ malgr√© ces quelques restrictions, et surtout, d'agile. Mais o√Ļ √©tait Beethoven dans tout cela ? Ce qui frappe avant tout dans l'interpr√©tation de ces cinq sonates, c'est la superficialit√©. M√™me pour les toutes premi√®res, qui ne sont pas les plus accomplies, le joli l'emporte sur toute analyse approfondie. Et l'on reste ensuite dans le d√©coratif, dans l'anecdotique, sans jamais aller √† l'essentiel. C'est un peu une approche de salon, mais pas celle d'un virtuose de ce niveau se produisant en concert.

    La Temp√™te reste sur la cr√™te des vagues et la 18e sonate surfe √©galement en surface. S'ajoutent √† cela la brutalit√© de certaines attaques, genre piano-percussion, l√† o√Ļ il faudrait simplement de la profondeur de son. Gianluca Cascioli devrait se r√©f√©rer √† Guilels pour la simplicit√© et la vraie profondeur et √† Barenbo√Įm pour l'inspiration po√©tique. Ou alors, attendre encore un peu avant de se lancer dans ce r√©pertoire.

    Il est d'autres pages de l'histoire de la musique o√Ļ ses incontestables qualit√©s peuvent certainement trouver un meilleur emploi.




    Salle Gaveau, Paris
    Le 07/12/2004
    Gérard MANNONI

    Récital Beethoven de Gianluca Cascioli dans le cadre de Piano**** à la salle Gaveau, Paris.
    Beethoven
    Gianluca Cascioli, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com