altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 10 décembre 2018

Concert de musique de chambre de Renaud Capuçon, Gérard Caussé, Gautier Capuçon, Alois Posch et Frank Braley au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Une Truite en eau claire
© Virgin Classics

Au concert comme au disque, les frères Capuçon et leur complices habituels Gérard Caussé, Alois Posch et Frank Braley font merveille. Reflet de leur dernier CD, ce concert de musique de chambre dédié à Schubert ? avec une magnifique interprétation du célèbre Quintette La Truite ? et à Dvořák est un vrai moment de bonheur.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 13/12/2004
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Transcendantal

  • Mahler en finesse

  • La rareté qui s'explique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le romantisme, semble-t-il, est de plus en plus « tendance », comme on le dirait dans le monde de la mode. Réaction contre une certaine dureté de la vie contemporaine qui laisse souvent plus de place au cauchemar qu'au rêve ? Et pourtant, le XIXe siècle n'était pas non plus très drôle à de multiples égards. Surtout pour un Schubert dont c'est pourtant l'humeur la moins pessimiste qui se reflète dans l'illustre Quintette « La Truite ».

    Et, telle que les cinq musiciens l'ont dépeinte, elle a superbement évolué dans l'eau claire, cette truite pourtant vouée à un destin tragique. Dans ce quatrième mouvement comme dans les autres, ils trouvent aussi bien en direct qu'au disque les couleurs et les nuances aptes à donner toute leur vivacité et toute leur subtilité à ces variations sur le thème du célèbre Lied. Une belle interprétation, enthousiaste, investie, généreuse et de très haute qualité instrumentale.

    Le Quatuor op. 67 pour violon, violoncelle, alto et piano de Dvořák avait été auparavant abordé avec autant de sensibilité et de perfection instrumentale. Le lyrisme de Dvořák n'est pas celui de Schubert. Plus libre, moins assombri de souffrances cachées, il porte des couleurs bien spécifiques où rôdent des touches de folklore, mais sans exagération.

    Attaques d'archet franches sans dureté pour les uns, toucher moelleux et dynamique très bien dosée de manière individuelle et par rapport aux autres pour le pianiste, ce fut aussi un bien beau moment de musique de chambre.

    Décidément, rien de remplace ce travail par affinités et sur la distance !




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 13/12/2004
    Gérard MANNONI

    Concert de musique de chambre de Renaud Capuçon, Gérard Caussé, Gautier Capuçon, Alois Posch et Frank Braley au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Schubert, Dvořák
    Renaud Capuçon, violon
    Gérard Caussé, alto
    Gautier Capuçon, violoncelle
    Alois Posch, contrebasse
    Frank Braley, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com