altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 18 septembre 2019

Nouvelle production des Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Paris.

Place au théâtre !
© Eric Mahoudeau

Les Contes d'Hoffmann sont la quintessence de l'inspiration fantasmagorique d'Offenbach. L'astucieuse mise en scène de Robert Carsen dans l'actuelle production de l'opéra Bastille lui rend un bel hommage ; non moins que les chanteurs et musiciens, tous au diapason des extravagances du compositeur.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 20/03/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Violetta et ses followers

  • Vieux prĂŞtre d’IsraĂ«l

  • Salzbourg 2019 (8) : Et puis s’en va…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le théâtre dans le théâtre : l'idĂ©e n'est pas orignale et fut maintes fois exploitĂ©e. Mais Robert Carsen, en situant l'action des Contes d'Hoffmann dans une salle d'opĂ©ra pendant une reprĂ©sentation du Don Giovanni de Mozart, a fait preuve d'astuce et d'habiletĂ©. Le Malin (formidable Samuel Ramey, dans ses quatre incarnations) devient ainsi chef d'orchestre, pendant l'acte d'Antonia, ou metteur en scène dans celui de Giulietta ; tandis qu'Hoffmann fixe l'image du poète qui ne vit que dans ses rĂŞves, lesquels peuvent parfois prendre vie sur scène. Dans les dĂ©cors et costumes propres Ă  faire rĂŞver de Michael Levine, Ă©voluent une Olympia-Barbie programmĂ©e comme une machine Ă  sexe (Natalie Dessay est, Ă  tous points de vue, Ă©poustouflante), une Antonia qu'un maestro impitoyable pousse Ă  la mort (Andrea Rost, timbre ingrat mais personnage attachant) et une Giulietta pulpeuse simple jouet entre les mains d'un homme de théâtre (Enkelejda Shkosa lui prĂŞte un timbre riche et sensuel). Hoffmann hallucinĂ©, Janez Lotric s'impose en dĂ©pit de sonoritĂ©s nasales. Quant Ă  Angelika Kirchschlager, Ă©patante en jeune Ă©tudiant ou en Muse la lyre Ă  la main, elle parcourt le spectacle en magnifique musicienne et actrice hors pair. James Conlon, au pupitre, retrouve le dynamisme qui l'avait un instant abandonnĂ© dans Verdi, et les choeurs sont en grande forme. Reste le problème de l'Ă©dition, ici, celle publiĂ©e par Choudens avec quelques ajouts des pages retranchĂ©es pendant les rĂ©pĂ©titions qui prĂ©cĂ©dèrent la crĂ©ation. A quand une version intĂ©grale des Contes Ă  Paris ?

    © Eric Mahoudeau




    Opéra Bastille, Paris
    Le 20/03/2000
    Michel PAROUTY

    Nouvelle production des Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Paris.
    Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach
    Direction musicale : James Conlon.
    Mise en scène : Robert Carsen.
    Avec Natalie Dessay (Olympia), Andrea Rost (Antonia), Enkelejda Shkosa (Giulietta), Angelika Kirchschlager (La Muse/Nicklausse), Janez Lotric (Hoffmann), Samuel Ramey (Lindorf/Coppelius/Dapertutto/Miracle).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com