altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 26 février 2020

Nouvelle production des Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Paris.

Place au th√©√Ętre !
© Eric Mahoudeau

Les Contes d'Hoffmann sont la quintessence de l'inspiration fantasmagorique d'Offenbach. L'astucieuse mise en scène de Robert Carsen dans l'actuelle production de l'opéra Bastille lui rend un bel hommage ; non moins que les chanteurs et musiciens, tous au diapason des extravagances du compositeur.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 20/03/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Le retour de Boieldieu

  • Avec ombre‚Ķ

  • Gluck en noir et blanc

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le th√©√Ętre dans le th√©√Ętre : l'id√©e n'est pas orignale et fut maintes fois exploit√©e. Mais Robert Carsen, en situant l'action des Contes d'Hoffmann dans une salle d'op√©ra pendant une repr√©sentation du Don Giovanni de Mozart, a fait preuve d'astuce et d'habilet√©. Le Malin (formidable Samuel Ramey, dans ses quatre incarnations) devient ainsi chef d'orchestre, pendant l'acte d'Antonia, ou metteur en sc√®ne dans celui de Giulietta ; tandis qu'Hoffmann fixe l'image du po√®te qui ne vit que dans ses r√™ves, lesquels peuvent parfois prendre vie sur sc√®ne. Dans les d√©cors et costumes propres √† faire r√™ver de Michael Levine, √©voluent une Olympia-Barbie programm√©e comme une machine √† sexe (Natalie Dessay est, √† tous points de vue, √©poustouflante), une Antonia qu'un maestro impitoyable pousse √† la mort (Andrea Rost, timbre ingrat mais personnage attachant) et une Giulietta pulpeuse simple jouet entre les mains d'un homme de th√©√Ętre (Enkelejda Shkosa lui pr√™te un timbre riche et sensuel). Hoffmann hallucin√©, Janez Lotric s'impose en d√©pit de sonorit√©s nasales. Quant √† Angelika Kirchschlager, √©patante en jeune √©tudiant ou en Muse la lyre √† la main, elle parcourt le spectacle en magnifique musicienne et actrice hors pair. James Conlon, au pupitre, retrouve le dynamisme qui l'avait un instant abandonn√© dans Verdi, et les choeurs sont en grande forme. Reste le probl√®me de l'√©dition, ici, celle publi√©e par Choudens avec quelques ajouts des pages retranch√©es pendant les r√©p√©titions qui pr√©c√©d√®rent la cr√©ation. A quand une version int√©grale des Contes √† Paris ?

    © Eric Mahoudeau




    Opéra Bastille, Paris
    Le 20/03/2000
    Michel PAROUTY

    Nouvelle production des Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Paris.
    Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach
    Direction musicale : James Conlon.
    Mise en scène : Robert Carsen.
    Avec Natalie Dessay (Olympia), Andrea Rost (Antonia), Enkelejda Shkosa (Giulietta), Angelika Kirchschlager (La Muse/Nicklausse), Janez Lotric (Hoffmann), Samuel Ramey (Lindorf/Coppelius/Dapertutto/Miracle).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com