altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 décembre 2018

Concert Mozart de l'English Chamber Orchestra sous la direction de Shlomo Mintz au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Archets royaux

Shlomo Mintz

Somptueuse démonstration de violon et d'alto avec Shlomo Mintz et Hagai Shaham pour ce concert au Théâtre des Champs-Élysées par l'English Chamber Orchestra, une formation qui contribua tant à préparer le terrain aux baroqueux d'aujourd'hui. Mozart comme on peut toujours le rêver, loin des modes et des engouements éphémères.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 29/01/2005
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Transcendantal

  • De l’anxiété à l’extase

  • Mahler en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On oublie souvent aujourd'hui que l'English Chamber Orchestra comme d'autres formations du même type, fut dans les années 1960 l'un des pionniers de ce répertoire dont les baroqueux font aujourd'hui leurs beaux soirs. Haendel, Vivaldi, Bach, Mozart ont conquis grâce à eux un grand public qui, en France tout du moins, était avant composé surtout de quelques passionnés et spécialistes.

    Et puis, n'en déplaise aux philologues radicaux, on éprouve non seulement de la reconnaissance mais aussi du plaisir a entendre le 3e concerto pour violon de Mozart sous l'archet toujours aussi magique de Shlomo Mintz, accompagné par les instruments rassurants de l'English Chamber. Parler de magie concernant le violon de Mintz, c'est bien ce qui vient d'emblée à l'esprit. Le son, le phrasé, la tenue d'archet, le legato et la densité expressive de l'Adagio du concerto sont miraculeux.

    Miracle encore pour la Symphonie concertante pour violon et alto, où Shlomo Mintz était cette fois à l'alto, avec pour partenaire Hagai Shaham au violon. L'alliance des deux timbres, la parfaite homogénéité du style et, une fois encore, la magnifique qualité instrumentale de l'exécution soulèvent l'enthousiasme d'un Théâtre des Champs-Élysées bien rempli. Une vraie leçon de musique, directe et sincère, donnée par des musiciens qui ont le courage de résister aux modes et aux engouements.

    Certes, la Symphonie Jupiter a connu des interprétations plus personnelles et plus exaltantes que celle que dirige Mintz en deuxième partie. Mais ici encore, il y a dans ce type d'approche une confiance en la musique telle qu'elle est, un effacement de l'ego du chef derrière celui du compositeur qui font terriblement défauts à une vaste partie de la génération nouvelle de chefs et d'instrumentistes.

    Ne généralisons pourtant pas. On entend de mémorables réussites dans les approches nouvelles de ce répertoire, mais comme celles-ci, elles sont menées par ceux qui savent faire vivre ces partitions grâce à leur instinct, à leur sensibilité et à leur talent, indépendamment de toute recette et toute école, bref par ceux qui, comme Shlomo Mintz et Hagai Shaham, ont un talent de première grandeur.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 29/01/2005
    Gérard MANNONI

    Concert Mozart de l'English Chamber Orchestra sous la direction de Shlomo Mintz au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Mozart
    English Chamber Orchestra
    Hagai Shaham, violon
    Shlomo Mintz, violon, alto et direction

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com