altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 février 2018

Récital du pianiste Ferenc Vizi au Théâtre de la Ville, Paris.

Raffinement et intelligence

Ferenc Vizi

Déjà applaudi sur cette même scène du Théâtre de la Ville en 2004, Ferenc Vizi est revenu avec un programme ambitieux et peu courant, pour un récital en solo. Une belle démonstration de piano sincère et raffiné par ce jeune artiste roumain au tempérament bien particulier. Une carrière à suivre.
 

Théâtre de la Ville, Paris
Le 29/01/2005
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Une leçon de piano

  • Les goûts réunis

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Il faut oser encadrer les Children's corner de Debussy de deux pages de Mozart et associer en deuxième partie deux pièces en demi-teinte de Liszt à la redoutable Sonate en si mineur. Mais à l'écoute, on se dit, en fait, que cela est très intelligent ! Prises entre l'Adagio en si mineur K. 540 et la Sonate en si bémol majeur K. 333 de Mozart, les six pièces de Debussy se situent dans une perspective où on les place rarement. Avec la même délicatesse de toucher, la même science des demi-teintes, un refus absolu de la violence sonore, ces oeuvres paraissent soudain reliées par le même fil rouge, celui d'un piano traducteur de mille sensations intimes, ténues, très diversifiées.

    Debussy apparaît bien l'héritier d'une certaine conception du clavier qui exclut toute violence et cherche avant tout la couleur intime des sentiments et des choses. On aime aussi la manière dont Vizi réintroduit la valeur du silence, qui ponctue, structure, laisse passer le temps de la réflexion, même très brièvement. Tout cela est-il trop discret, trop allusif pour un récital dans une grande salle ? C'est possible. Ferenc Vizi n'est pas du genre « grande bête de concert romantique ». Il cisèle, il confie, il ne déballe pas volontiers ses impressions. Un rien trop confidentiel ? Sans doute, et il faudra peut-être qu'il se livre plus généreusement à l'avenir s'il veut conquérir les plus hauts lieux de la musique.

    Mais il est vrai qu'une telle approche du clavier sert à la perfection des pages comme le Nocturne ou les Nuages gris de Liszt, perdus dans des brumes à la Turner. Dans la Sonate en si, on apprécie ces temps de silence, ces recueillements furtifs, ces moments de méditations proches du vide. On admire aussi la virtuosité des doigts dans les passages où le compositeur libère son impétueuse imagination, mais ici encore, une sonorité plus ample, plus profonde, en un mot plus complexe et plus riche contrasterait encore mieux avec ce travail de miniaturiste.

    Ferenc Vizi est un musicien exceptionnel, une nature d'une qualité très rare. Il lui faut seulement s'épanouir maintenant avec plus de liberté, plus d'abandon, un peu plus de force, sans rien perdre de sa remarquable capacité d'analyse ni de l'originalité de ses idées.




    Théâtre de la Ville, Paris
    Le 29/01/2005
    Gérard MANNONI

    Récital du pianiste Ferenc Vizi au Théâtre de la Ville, Paris.
    Mozart, Debussy, Liszt
    Ferenc Vizi, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com