altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 janvier 2022

La Passion selon Saint Matthieu à Notre-Dame-de-Paris.

Une Passion mixte selon John Nelson.

John Nelson

Bien qu'√† mi-chemin entre baroque et classicisme, c'est une version homog√®ne de la St Matthieu de Bach que proposait John Nelson √† Notre Dame de Paris. Bas√©e sur la pri√®re int√©rieure, elle brillait par une distribution vocale de haut niveau domin√©e par le timbre rare et sensuel de l'alto am√©ricain David Daniels aux c√īt√©s de la voix ronde et lyrique de la soprano anglaise Rebecca Evans.
 

Cathédrale Notre-Dame, Paris
Le 30/03/2000
Michèle LARIVIERE
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • So long, Mr Sow !

  • Une Vie encombr√©e

  • Kal√©idoscope pianistique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La St Matthieu est √©crite pour quatuor ou quintette de solistes, choeur d'enfants, choeur mixte et double orchestre avec l'emploi fr√©quent d'instruments solistes, John Nelson a fait appel √† une distribution mixte, r√©servant les parties de continuo √† Christophe Coin, viole de gambe, Guillaume Paoletti, violoncelle, Eckhard Rudolph, contrebasse, et confiant le reste, mis √† part les 2 orgues, √† l'Ensemble Orchestral de Paris. Un m√©lange efficace et souple qui permet une l√©g√®ret√© et des couleurs dans l'accompagnement des solistes tout en gardant une mati√®re sonore assez dense pour les choeurs. Une fa√ßon aussi de conserver l'esprit de cette oeuvre avant tout spirituelle, interpr√©t√©e √† sa cr√©ation par de grands amateurs √† Leipzig, le Vendredi Saint 11 avril 1727, et destin√©e √† unir des fid√®les peu instruits dans le dessein de leur offrir une m√©ditation profonde sur la vie du Christ et son enseignement. Les parties chorales correspondant aux pri√®res de l'assembl√©e √©taient interpr√©t√©es par la Ma√ģtrise de Notre Dame de Paris pr√©par√©e par Nicole Corti, tout √† fait dans la continuation de cette tradition des grands amateurs. Cela √©crit, l'√©clat de la soir√©e √©tait le fait des solistes, l'alto David Daniels qui vient d'enregistrer avec L'Ensemble Orchestral de Paris l'Allegro d'Haendel, Rebecca Evans qui confirmait son tr√®s beau disque de la collection "D√©buts" chez Emi, mais √©galement le t√©nor John Mark Ainsley dont le souffle et la gr√Ęce semblent infinis. Quant √† Hans Peter Blochwitz, qui fut t√©nor dans la premi√®re St Matthieu de Philippe Herreweghe, m√™me si la voix n'est plus tout √† fait ce qu'elle √©tait, le timbre, la diction et le style sont encore magnifiques. Ce fut une interpr√©tation fid√®le, sobre, dans le sens d'une c√©r√©monie, d'une liturgie con√ßue par Jean-S√©bastien Bach, le 5e √©vang√©liste.




    Cathédrale Notre-Dame, Paris
    Le 30/03/2000
    Michèle LARIVIERE

    La Passion selon Saint Matthieu à Notre-Dame-de-Paris.
    Ensemble Orchestral de Paris
    Direction, John Nelson
    Ma√ģtrise Notre-Dame de Paris, direction : Nicole Corti.
    Avec Rebecca Evans, soprano. David Daniels, alto. John Mark Ainsley, ténor. Stephen Morschek, basse. Alastair Miles, le Christ. Hans Peter Blochwitz, l'Evangéliste.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com