altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 18 août 2018

Récital du pianiste Frank Braley au Théâtre des Bouffes du Nord, Paris.

Bout de chemin en honnête compagnie

Frank Braley

Très attachant récital de Frank Braley au Théâtre des Bouffes du Nord de Paris, par un pianiste sans concessions, magnifique chambriste pour qui le récital en solitaire n'est pas une exhibition, mais une autre façon de faire de la musique. Une manière pour lui de partager avec nous un bout de chemin en toute honnêteté.
 

Théâtre des Bouffes du Nord, Paris
Le 09/05/2005
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2018 (2) : Affreux, sales et méchants

  • Salzbourg 2018 (1) : Justice pour Josef K.

  • Bayreuth 2018 (2) : Libellules sous haute tension

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Même si ses programmes étonnent souvent, il n'y a rien d'ostentatoire dans l'art de Frank Braley. S'il affirme sa personnalité, ce n'est pas en cherchant à faire davantage de notes, plus vite et plus forts que les autres, ni en montrant qu'aucun recoin de la technique ne lui est étranger. Son propos est ailleurs, heureusement pour nous.

    Ce qu'il nous propose est plutôt un bout de chemin en sa compagnie sur des routes où il nous invite à rêver au gré de ses fantasmes, de sa sensibilité. Cette fois, il y a dans les oeuvres choisies une sorte d'unité autour de rythmes de danses, qu'il s'agisse de la Partita en ut mineur BWV 826 de Bach, de la Piano-Rag-Music de Stravinski, des extraits du Song-Book de Gershwin, de la Rhapsody in blue, du Ragtime d'Hindemith ou même des Préludes de Debussy avec la Danse de Puck et General Lavine-eccentric.

    Autant d'univers, de couleurs, d'approches de l'écriture pianistique, de traitements du rythme, que Braley traduit avec la plus fine intelligence et beaucoup d'imagination. Musicien jusqu'au bout des ongles, on dirait même volontiers jusqu'au bout des cheveux tant il semble puiser à pleines mains force et insinuation dans une chevelure à la Samson avant d'attaquer, Frank Braley ne cherche jamais l'effet facile ou inutile. Son jeu est tout de sincérité, avec un engagement intime, profond, qui n'a rien d'iconoclaste mais reste avant tout fidèle à une certaine idée de la musique, celle qu'il pratique en avec l'élite des chambristes actuels.

    Seule coquetterie, celle consistant à enchaîner les morceaux d'auteurs différents sans laisser au public le temps d'applaudir ; surtout en seconde partie. Effarement de certains, ne sachant plus très bien s?ils étaient toujours chez Hindemith, déjà chez Debussy ou peut-être chez Gershwin. L'idée n'est pas mauvaise, car elle conserve unité et concentration, surtout dans un programme de ce type.




    Théâtre des Bouffes du Nord, Paris
    Le 09/05/2005
    Gérard MANNONI

    Récital du pianiste Frank Braley au Théâtre des Bouffes du Nord, Paris.
    Bach, Stravinsky, Gershwin, Hindemith, Debussy.
    Frank Braley, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com