altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 27 mai 2022

Iphigénie en Tauride (C.W.Gluck)

La relève du chant français
© Vincent Jacques

Si la production d'Iphigénie en Tauride de Gluck à Nantes n'a marqué ni les rétines, ni les tympans, elle a donné a entendre deux jeunes chanteurs français de grand talent.
 

Théâtre Graslin, Nantes
Le 22/10/1999
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • La carpe et le lapin

  • Musique des sphères

  • ForĂŞt dansante

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Disons-le d'emblĂ©e: le principal atout de ce spectacle, c'est la prĂ©sence de deux des interprètes les plus douĂ©s de la jeune gĂ©nĂ©ration, Alexia Cousin et Jean-SĂ©bastien Bou. Car l'Australienne Merion Powell, qui a prĂ©parĂ© les choeurs, dirige aussi l'Orchestre des Pays de la Loire, et ne parvient pas Ă  imposer un point de vue, d'oĂą une lecture dĂ©cousue et de subites baisses de tension du plus mauvais effet. SituĂ©e dans un camp de rĂ©fugiĂ©s, et commentĂ©e, avant chaque acte, par un pseudo-journaliste, l'action, tel que la conçoivent Jean-Michel Criqui et Werner BĂĽchler, tombe dans le piège dĂ©sormais banal de l'actualisation inutile et de la transposition rĂ©pĂ©titive. On le regrette d'autant plus que les grilles rouuillĂ©es d'un dĂ©cor très stylisĂ© ont grande allure. EntourĂ©s du solide Desmond Byrne (Thoas) et de Scott Emerson (Pylade), prĂ©cautionneux mais convaincant, Alexia Cousin (IphigĂ©nie) et Jean-SĂ©bastien Bou (Oreste) sont tout simplement formidables. J'avoue avoir rarement entendu une jeune soprano de vingt ans aborder un rĂ´le dramatique avec un tel aplomb. Et son partenaire ne lui cède en rien en prĂ©sence et en qualitĂ© vocale. Une relève prĂ©cieuse pour une Ă©cole française de chant enfin sortie du marasme.




    Théâtre Graslin, Nantes
    Le 22/10/1999
    Michel PAROUTY

    Iphigénie en Tauride (C.W.Gluck)
    Direction musicale: Merion Powell
    Mise en scène, décors, costumes, lumières : Jean-Michel Criqui et Werner Büchler
    Avec Alexia Cousin (Iphigénie), Anaïg Cottin (Diane), Jean-Sébastien Bou (Oreste), Scott Emerson (Pylade), Desmond Byrne (Thoas).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com