altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 24 février 2020

Nouvelle production d'Hamlet d'Ambroise Thomas au Théâtre du Capitale de Toulouse.

Hamlet, un cow-boy Ă  la cour de Danemark !
© Patrice Nin

Plus souvent critiquée qu'entendue, la musique d'Ambroise Thomas revient en force cette année avec ce Hamlet proposé au Capitole de Toulouse et au Châtelet, en coproduction. De grandes voix, un beau spectacle, mais est-ce bien Hamlet ?
 

Théâtre du Capitole, Toulouse
Le 21/04/2000
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Avec ombre…

  • Gluck en noir et blanc

  • Philosophie des lumières

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Situer l'action d'Hamlet dans un monde dĂ©cadent qui rappelle celui des " DamnĂ©s " de Visconti est une excellente idĂ©e. Ezio Frigerio et Franca Scquarciapino ont jouĂ© le jeu proposĂ© par Nicola JoĂ«l avec sincĂ©ritĂ© et talent, avec des dĂ©cors- très sombres mais superbes- et des costumes semblant sortis de tableaux de Klymt. Univers mortifère, glauque, " pourri " par essence, c'est bien le climat du drame shakespearien. On se demande alors pourquoi avoir fait camper Ă  Thomas Hampson un Hamlet aussi agitĂ©, les bras sans cesse en moulin Ă  vent, arpentant la scène Ă  grandes enjambĂ©es, tout en extĂ©riorisation. Le hĂ©ros n'est-il pas plutĂ´t- mĂŞme chez Ambroise Thomas et malgrĂ© l'opulence de la musique- un neurasthĂ©nique introverti qu'un agitĂ© Ă©chappĂ© de l'asile ? Etrange contresens qui n'apporte rien car il tranche de plus avec l'atmosphère gĂ©nĂ©rale de la mise en scène. On serait tentĂ© de sous-titrer " un cow-boy Ă  la cour de Danemark " ! C'Ă©tait un tout autre personnage que Hampson avait campĂ© Ă  Monte-Carlo voici quelques annĂ©es, plus sobre, beaucoup plus exact. Mais quel beau chant et quelle belle diction ! La voix est gĂ©nĂ©reuse, facile, expressive, bien menĂ©e. Une interprĂ©tation musicale magnifique, tout comme celle de Natalie Dessay, mĂŞme si la diction de cette dernière laisse souvent Ă  dĂ©sirer et si elle ne se montre rĂ©ellement Ă  l'aise que dans la scène de la folie, ahurissante de bravoure, de finesse et d'abattage. Belle prĂ©sence de Michelle de Young en Gertrude, voix fortement timbrĂ©e et encore un peu raide, et de JosĂ© van Dam qui emploie avec beaucoup de goĂ»t, d'art et de science, ce qui reste de l'une des plus belles voix de l'Ă©poque. Michel Plasson a donnĂ© de la partition orchestrale si inĂ©gale une lecture exemplaire. Ă€ revoir au Châtelet en juin, pour la beautĂ© des images et du chant.

    © Patrice Nin




    Théâtre du Capitole, Toulouse
    Le 21/04/2000
    GĂ©rard MANNONI

    Nouvelle production d'Hamlet d'Ambroise Thomas au Théâtre du Capitale de Toulouse.
    Hamlet d'Ambroise Thomas
    Orchestre national du Capitole et Ch¦ur du Capitole Capitole de Toulouse.
    Direction musicale : Michel Plasson
    Mise en scène : Nicolas Joël
    DĂ©cors : Ezio Frigerio
    Costumes : Franca Scquarciapino
    Lumières : Vinicio Cheli
    Avec Natalie Dessay (Ophélie)-Michelle de Young (Gertrude)- Thomas Hampson (Hamlet)- José van Dam (Claudius)- Mar Laho (Laërte)- Markus Hollop (l'ombre du roi)- Jean-Luc Maurette (Marcellus)- Philippe Fourcade (Horatio)- Laurent Alvaro (Polonius)- Jean-Louis Mélet (Premier fossoyeur)- Rodolphe Britand (Deuxième fossoyeur).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com