altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 13 juin 2024

Le Philharmonique de Saint Pétersbourg au Théâtre des Champs Elysées, Paris.

Les couleurs de St PĂ©tersbourg

Remplaçant Youri Temirkanov, Nikolaï Alexeiv a conquis Paris par l'intelligente précision de sa direction et son sens des couleurs orchestrales. Le Philharmonique de Saint Pétersbourg a ainsi rappelé sa vocation à figurer parmi les grandes formations internationales.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 26/03/2000
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Du cĂ´tĂ© de chez Gaillardin

  • Le drĂ´le de rĂ©cital

  • Diriger n’est pas jouer

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On attendait Youri Temirkanov pour cette tournĂ©e de l'Orchestre Philharmonique de Saint PĂ©tersbourg, mais le Directeur musical, souffrant fut remplacĂ© par le Chef principal, NikolaĂŻ Alexeiev, beaucoup moins connu chez nous. IntĂ©rĂŞt de la dĂ©couverte, donc, puisqu'Ă  quarante-cinq ans Alexeiev remplace Maris Jansons sur ce poste important et enviable. Le programme se prĂŞtait surtout Ă  une dĂ©monstration de couleurs orchestrales avec Petrouchka de Stravinsky et la version orchestrĂ©e par Ravel des Tableaux d'une exposition de Moussorgsky. Ă€ cet Ă©gard, la personnalitĂ© de la phalange pĂ©tersbourgeoise est incontestable. Avec plus d'un siècle d'existence - il fut fondĂ© en 1882- le Philharmonique a Ă©tabli sa rĂ©putation sur la sonoritĂ© de ses cordes, grâce Ă  l'irremplaçable Ă©cole russe, et sur la santĂ© bien claire de son harmonie. C'est en effet une impression de franche clartĂ© qui domine, avec des plans bien distincts, des oppositions nettes entre l'Ă©clat des cuivres et la profondeur des cordes, une impression de couleurs vives très adaptĂ©e Ă  Petrouchka ; une lecture qui souligne plus les aspects festifs et agressifs que la tristesse et le dĂ©sespoir du hĂ©ros principal. Avec les Tableaux d'une exposition nous avons pu admirer Ă  nouveau la soliditĂ© des cuivres, mais aussi la belle prĂ©sence des bois. Comparativement, les formations occidentales ont dans l'ensemble un caractère plus onctueux, des couleurs moins tranchĂ©es, les " orchestres Pullman " comme celui de Vienne ou le Concergebouw d'Amsterdam restant des points de rĂ©fĂ©rence Ă  cet Ă©gard. NikolaĂŻ Alexiev s'est en tout cas montrĂ© d'une absolue prĂ©cision, avec un excellent esprit analytique lui permettant de souligner les points saillants de ces pages plus variĂ©es qu'on ne le croit souvent. On aimerait maintenant l'entendre dans un rĂ©pertoire plus romantique pour savoir s'il maĂ®trise aussi bien les dĂ©bordements de l'âme russe que les couleurs de ses peintres. Une personnalitĂ© Ă  suivre quoi qu'il en soit.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 26/03/2000
    GĂ©rard MANNONI

    Le Philharmonique de Saint Pétersbourg au Théâtre des Champs Elysées, Paris.
    ÂŚuvres de Stravinsky- Moussorgsky/Ravel
    Orchestre Philharmonique de Saint PĂ©tersbourg
    NikolaĂŻ Alexiev, direction.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com