altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 juillet 2019

Concert de l'Orchestre de Paris sous la direction de Osmo V√§nsk√§, avec la participation du pianiste Radu Lupu au Th√©√Ętre Mogador, Paris.

L'élan juvénile d'Osmo Vänskä
© Seppo Sirkka

Pour son premier concert √† la t√™te de l'Orchestre de Paris, le chef finlandais Osmo V√§nsk√§ a imprim√© aux oeuvres de Tcha√Įkovski un sceau interpr√©tatif tout √† fait original, alors que le pianiste roumain Radu Lupu s'est √©lev√© dans le Concerto en r√© mineur K. 466 sur les plus hautes cimes mozartiennes.
 

Th√©√Ętre Mogador, Paris
Le 01/06/2006
Michel LE NAOUR
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mortagne 2019 : Hors du commun

  • La Renarde et la Grenouille

  • Nabucco de luxe

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La r√©putation du chef d'orchestre Osmo V√§nsk√§ a d√©pass√© largement les fronti√®res de sa Finlande natale, en particulier par les enregistrements qu'il a r√©alis√©s de l'oeuvre de son compatriote Sibelius √† la t√™te de son orchestre de Lahti. Son apparition √† Paris n'est pas pass√©e inaper√ßue tant il a su imposer une vision tr√®s dynamique √† la fois de la 4e suite pour orchestre ¬ę Mozartiana ¬Ľ et, apr√®s l'entracte, de la 5e symphonie du m√™me Tcha√Įkovski.

    Le climat volontiers r√©actionnaire de la premi√®re ¬Ė des pi√®ces √©l√©gantes de Mozart transcend√©es en 1887 par une orchestration √† l'esth√©tique romantique ¬Ė fait contraste avec le fatum et la trag√©die pr√©sentes dans la seconde compos√©e un an plus tard. L'Orchestre de Paris semble se jouer des difficult√©s de cette Mozartiana o√Ļ chaque pupitre est mis en valeur par une direction tr√®s souple et tr√®s a√©r√©e ¬Ė on admirera la subtilit√© et la sensualit√© du violon soliste de Roland Daugareil.

    Apothéose de la danse

    Dans la symphonie, la pulsation est soulign√©e avec beaucoup de pertinence ¬Ė l'Allegro initial tr√®s enflamm√© et rythm√© prouve qu'Osmo V√§nsk√§ a pris en compte l'int√©r√™t que portait Tcha√Įkovski √† la 7e symphonie de Beethoven. L'Allegro vivace final est emport√© par une v√©ritable apoth√©ose de la danse qui s'oppose √† la noirceur du mouvement lent ¬Ė Andante cantabile con alcuna licenza o√Ļ le cor d'Andr√© Cazalet r√©alise des miracles ¬Ė et √† la chor√©graphie un rien insistante de l'Allegro moderato plus germanique par sa densit√© que r√©ellement slave.

    La participation du pianiste Radu Lupu dans le 20e concerto en r√© mineur K. 466 de Mozart avait en premi√®re partie apport√© ce suppl√©ment d'√Ęme gr√Ęce √† une sonorit√© √©pur√©e et lumineuse, souple, au galbe plastique souverain sans √©quivalent √† l'heure actuelle. La texture musicale para√ģt refl√©ter avec une v√©rit√© confondante le temp√©rament √† la fois tragique et vif argent de Mozart.

    √Ä l'√©coute d'un orchestre incisif bien qu'√©toff√©, cal√© dans sa chaise, participant m√™me par le geste aux √©changes entre les instruments et le clavier, Radu Lupu, avec une gr√Ęce que contrarie son apparence physique, donnait raison ce soir-l√† √† Baudelaire pour qui ¬ę la musique creuse le ciel ¬Ľ.




    Th√©√Ętre Mogador, Paris
    Le 01/06/2006
    Michel LE NAOUR

    Concert de l'Orchestre de Paris sous la direction de Osmo V√§nsk√§, avec la participation du pianiste Radu Lupu au Th√©√Ętre Mogador, Paris.
    Piotr Ilitch Tcha√Įkovski (1840-1893)
    Suite pour orchestre n¬į 4 en sol majeur op. 61, ¬ę Mozartiana ¬Ľ (1887)

    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Concerto pour piano et orchestre n¬į 20 en r√© mineur, K. 466 (1785)
    Radu Lupu, piano

    Piotr Ilitch Tcha√Įkovski (1840-1893)
    Symphonie n¬į 5 en mi mineur, op. 64 (1888)

    Orchestre de Paris
    direction : Osmo Vänskä

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com