altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 octobre 2019

Un chapeau de paille d'Italie de Nino Rota au Capitole de Toulouse

Un chapeau qui va Ă  ravir
© Patrick Riou

Quand Labiche est revu et très légèrement corrigé par Nino Rota, cela donne deux heures de jubilation et une oeuvre qui devrait " coiffer " depuis longtemps le répertoire de la plupart de nos scènes lyrique. Au Capitole de Toulouse, ce " chapeau de paille d'Italie " nous revient dans une très tonique production de Nicolas Joël.
 

Théâtre du Capitole, Toulouse
Le 21/03/2000
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Quatre sur Six

  • Les Indes en Italie

  • DĂ©luge sonore

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • CrĂ©Ă© en 1955 Ă  Palerme, ce Chapeau de paille d'Italie, intitulĂ© " farce musicale " par ses auteurs est certainement une des ¦uvres les plus jubilatoires de la dernière moitiĂ© du XXe siècle. C'est aussi l'une rare composition d'un compositeur injustement mĂ©prisĂ© qui connaisse rĂ©gulièrement les honneurs des scènes lyriques. On se souvient encore de la production de Pizzi en 1988 au Châtelet. Ă€ Toulouse, c'est Nicolas JoĂ«l qui signe aussi la scĂ©nographie de cette nouvelle production. Elle situe l'action dans les annĂ©es cinquante environ, c'est-Ă -dire une Ă©poque oĂą Paris avait encore ses gendarmes avec leur cape et bâton, ses militaires en grande tenue et ses dames en Ă©lĂ©gantes en robes froufroutantes. Son approche est ouvertement cinĂ©matographique Ă  l'ancienne. On retient notamment l'effet dĂ©sopilant du tapis roulant qui fait dĂ©filer les personnages Ă  diverses reprises vers l'avant scène. C'est la rĂ©invention du " travelling ", mais au théâtre. L'ensemble est teintĂ© de l'influence de Buster Keaton, Tati, avec un soupçon de Marx Brothers voire mĂŞme une lichette de Louis de Funès. Nicolas JoĂ«l a eu aussi la sagesse de rassembler de vĂ©ritables chanteurs d'opĂ©ra car la partition est corsĂ©e, faite de pastiches des diffĂ©rents styles vocaux italiens, de Bellini Ă  Puccini ou Verdi, voire du Rota lui-mĂŞme. Le rythme est endiablĂ© d'un gag Ă  l'autre, tandis que le malheureux Faninard s'enlise dans une situation inextricable. Les quiproquos succèdent aux quiproquos. Ils sont couronnĂ©s par un moment de bravoure : la course folle dans Paris avec toute une noce aux trousses du hĂ©ros dĂ©confit. La distribution est irrĂ©prochable, tant du point de vue vocal que scĂ©nique. Au final, " Un chapeau de paille d'Italie " possède une qualitĂ© que l'on connaĂ®t trop peu dans le monde lyrique, celle de provoquer le rire aux Ă©clats. Ă€ faire tourner en France de toute urgence.




    Théâtre du Capitole, Toulouse
    Le 21/03/2000
    GĂ©rard MANNONI

    Un chapeau de paille d'Italie de Nino Rota au Capitole de Toulouse
    Direction musicale : Emmanuel Plasson
    Mise en scène et scénographie : Nicolas Joël
    Costumes : GĂ©rard Audier
    Orchestre national du Capitole de Toulouse- Choeur du Capitole.
    Avec Luigi Petroni (Fadinard)- Romano Franceschetto (Nonancourt) - Rachele Stanisei (Elena)- Marzio Giossi (Beaupertuis)- Cécile Gallois (Anaide)- Thierry Félix (Emilio)- Yvan Matiakh (Lo Zio Vezinet)- Anna Steiger (La baronessa du Champigny)- Jaël Azaretti (la modiste)- Thierry Vincent (Un caporal de la garde)- Alain Chilemme (un agent)- Jean-Pierre Lautré (Fleice)-Cédric Borgel (Minardi).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com