altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 10 juillet 2020

Récital de Susan Graham au Théâtre du Châtelet, Paris.

Une mezzo admirable à reprogrammer

Elle avait troqué le pantalon d'Octavian et de Ruggiero pour une grande robe du soir. Susan Graham a prouvé par ce récital au Châtelet qu'elle est l'une des cantatrices les plus accomplies du moment.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 03/05/2000
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Réouverture

  • Des ténèbres à la lumière

  • Réchauffement climatique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Un seul reproche à adresser à la si belle Susan Graham pour ce récital parisien : celui, comme d'autres concertistes aujourd'hui, d'avoir choisi un programme discutable. Il est certes louable de vouloir faire découvrir au public des oeuvres qu'il ne connaît pas nécessairement et on ne saurait qu'admirer les artistes qui cherchent à sortir des sentiers battus. Pourtant, les choix sont difficiles. La seconde partie de ce concert, vouée uniquement à des compositeurs américains de notre siècle, aura paru quelque peu monotone à beaucoup, en raison d'une certaine uniformité de style, d'écriture et de dynamique. Les huit mélodies de Rorem qui terminaient la soirée, suivies de plusieurs bis consacrés au même compositeur, ont-elles vraiment donné envie de se ruer sur le disque tout Rorem que Susan Graham dédicaçait à la fin du concert ? Gageons que l'on aura plutôt choisi Reynaldo Hahn, chanté avec une telle science et une telle inspiration en première partie. Car trois mélodies de Debussy, cinq Mélodies passagères sur des textes de français de Barber et six de Hahn avaient auparavant permis à la cantatrice de s'affirmer comme une musicienne de qualité et une technicienne irréfutable. Voix fraîche et ferme, d'une égalité parfaite sur toute la tessiture, capable de toutes les nuances possibles, des plus beaux sont filés et des forte les plus ardents, souffle inépuisable, haute intelligence des textes et belle présence scénique, Susan Graham a tout, absolument tout, y compris cette chaleureuse générosité qui lui permet de rester humaine et touchante. Nous la savions capable des plus beaux exploits virtuoses dans la musique baroque, d'une exceptionnelle musicalité et d'une vraie théâtralité dans les autres répertoires d'opéra, mais ce récital, genre plus austère, a quand même surpris par sa bouleversante perfection, d'autant que Malcolm Martineau s'est montré en parfaite osmose avec les intentions les plus subtiles de la cantatrice.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 03/05/2000
    Gérard MANNONI

    Récital de Susan Graham au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Récital Susan Graham (mezzo-soprano)
    Accompagnée par Malcolm Martineau (piano)
    Debussy, Barber, Hahn, Musto, Bernstein, Liebermann, Rorem.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com