altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 juin 2019

Reprise de Rigoletto à l'Opéra-Bastille, Paris.

Rigoletto prend un air grave
© Eric Mahoudeau

Gros succès public pour la reprise de la production Savary de Rigoletto à l'Opéra Bastille. Une vision sans complexité avec des interprètes dont le chant reste au plus haut niveau.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 15/05/2000
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Naufrage en musique

  • Un Rigoletto d’avenir

  • Une tragĂ©die dĂ©mythifiĂ©e

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • En 1997 on reprocha beaucoup Ă  JĂ©rĂ´me Savary de ne s'ĂŞtre livrĂ© dans Rigoletto Ă  aucune des facĂ©ties qu'il affectionne dans la comĂ©die et l'opĂ©rette. On attendait du sensationnel et du provoquant. On eut du raisonnable et du figuratif. Savary met en scène l'opĂ©ra dans les plus grands théâtres lyriques du monde et il ne se trompe pas de genre ni de lieu. Il sait oĂą s'arrĂŞtent les frontières du canular et quand il faut garder son sĂ©rieux. Un beau dĂ©cor de ruines pour signifier que le monde -ce drame- est dĂ©jĂ  en dĂ©composition, les murs portant les cicatrices des âmes, de beaux costumes historiques et une direction d'acteurs sobre caractĂ©risent cette production presque minimaliste. On pourra probablement la revoir encore dans dix ans sans qu'elle date. Paolo Carignani faisait ses dĂ©buts au pupitre de l'orchestre de l'OpĂ©ra. S'il connut Ă  divers moments quelques difficultĂ©s Ă  maintenir ensemble la fosse et le plateau, il sut trouver de très belles couleurs et un Ă©lan qui sont bien ceux de cette partition. Après plus de vingt ans de grande carrière internationale, Juan Pons reste un bouffon de superbe envergure. Il joue peu mais chante bien, la voix se chargeant Ă  elle seule de toute la dimension tragique du personnage. Le jeune tĂ©nor mexicain Marcelo Alvarez a un excellent physique de jeune premier et une voix qui est un don des Dieux. Avec le rayonnement naturel des voix hispaniques, un timbre somptueux, un aigu d'une ampleur et d'une facilitĂ© dĂ©concertante, un remarquable sens de l'interprĂ©tation en tous domaines, il est bien reprĂ©sentatif de cette nouvelle gĂ©nĂ©ration qui ne se contente pas de faire du son, mais qui sert vraiment une partition avec mille nuances et mille intentions. On avait dĂ©jĂ  entendu Ruth-Ann Swenson en Gilda. La technique et la qualitĂ© vocale sont toujours exceptionnelles, la beautĂ© du timbre aussi, et elle " interprète " si bien qu'on lui pardonnera quelques approximations dans la justesse, dues peut-ĂŞtre Ă  l'excessive chaleur de cette soirĂ©e de printemps. Tous les autres rĂ´les Ă©taient tenus avec rigueur et efficacitĂ©.

    Lire aussi le point de vue de Michel Parouty




    Opéra Bastille, Paris
    Le 15/05/2000
    GĂ©rard MANNONI

    Reprise de Rigoletto à l'Opéra-Bastille, Paris.
    Rigoletto, de Verdi
    Orchestre et choeur de l'Opéra national de Paris.
    Direction musicale : Paolo Carignani
    Mise en scène : Jérôme Savary
    Avec Marcelo Alvarez (le Duc de Mantoue), Juan Pons (Rigoletto), Ruth-Ann Swenson (Gilda)- Miguel Angel Zapater (Sparafucile), Elena Zaremba (Madeleine), Reda El Wakil (le Comte de Monterone), Marian Pop (Marullo)- Mihajlo Arsenki (Matteo Borsa)- Martine Mahé (Giovanna)- Nicolas Testé (le Comte de Ceprano)- Sinéad Mukhern (La Contesse)- Denis Aubry (un huissier)- Louise Callinan (un page).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com