altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 25 octobre 2020

Concert du Quatuor Pra¬ě√°k √† l'Auditorium Maurice Ravel de Lyon avec la participation du clarinettiste Pascal Moragu√®s, dans le cadre de la s√©rie Grands Interpr√®tes.

En territoire d'élection
© Guy Vivien

Apr√®s avoir √©t√© l'ambassadeur de Dvoř√°k et Jan√°ček et apr√®s la parution discographique de son int√©grale des quatuors de Beethoven, le Quatuor Pra¬ě√°k donne aux Lyonnais l'occasion de l'entendre dans le r√©pertoire classique. S'il fallait prouver qu'il est en terrain d'√©lection avec Mozart autant qu'avec Martinů, c'est dor√©navant chose faite.
 

Auditorium Maurice Ravel, Lyon
Le 27/11/2006
Benjamin GRENARD
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint Fran√ßois SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant G√∂rge‚Ķ

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La mani√®re si particuli√®re des Pra¬ě√°k convient-elle √† tous les r√©pertoires ? On avait constat√© l'ann√©e derni√®re √† la Cit√© de la Musique une s√©cheresse inappropri√©e et une incapacit√© √† r√©v√©ler toute la g√©n√©rosit√© des lignes dans Brahms. Mais on avait remarqu√© aussi une √©troite connexion entre la culture viennoise et la culture tch√®que ; Mozart ayant toujours √©t√© f√™t√© √† Prague, on ne sera donc nullement surpris de trouver les Pra¬ě√°k fort √† leur aise dans le r√©pertoire mozartien.

    Une adaptation stylistique est n√©cessaire : le violoncelliste Michal Kanka fait un usage r√©fl√©chi et mod√©r√© du jeu senza vibrato tandis que ses comp√®res clarifient scrupuleusement sa texture. Si les Pra¬ě√°k prennent en compte la r√©volution des baroqueux, ils n'en perdent pas pour autant leur authenticit√©. Leur densit√© expressive tient autant aux particularit√©s du son tch√®que, toujours tendu et ac√©r√©, qu'√† une volont√© de situer Mozart en amont d'une tradition romantique d√©j√† sous-jacente dans une Empfindsamkeit bien pr√©sente.

    En résulte un Mozart non seulement fin et léger, mais aussi anguleux et corrosif juste le nécessaire, dans un Allegretto incisif, un Andante qui séduit davantage par la densification d'une matière nourrie par un vibrato intense que par la liberté et le lyrisme des lignes, et dans un Menuet coupant et quasi scherzando.

    Le quatuor tch√®que est aussi l'instrument id√©al pour le 3e quatuor de Martinů. Les Pra¬ě√°k magnifient l'esprit populaire dans une mani√®re incandescente et sid√©rante o√Ļ le son devient en soi mati√®re vivante et expressive brute. Rarement on aura entendu une telle fi√®vre soutenue par une mise en place irr√©prochable, de m√™me qu'une coh√©sion sonore qui frise l'intensit√© orchestrale dans les passages furioso.

    La rencontre avec Pascal Moraguès vaut en seconde partie un Quintette pour clarinette de Mozart de toute beauté. Les styles respectifs du quatuor tchèque et du clarinettiste français paraissent pourtant opposés et rien ne laissait présager que l'alchimie fonctionnerait si bien. À l'expression dense et soutenue du quatuor, Moraguès oppose une divine sobriété procédant volontiers par touches délicates, comme si la clarinette vouvoyait chaque note de ce fabuleux quintette.

    Pianissimi ineffables, sotto voce quasi constant, Moragu√®s a l'art de la micro-nuance et le sens de l'ellipse. De l'art de ne jamais forcer le trait en dialoguant avec un partenaire rac√©, voil√† tout ce qui fait la particularit√© de cette lecture magnifique, ind√©niablement tr√®s √† part, qui place Moragu√®s et les Pra¬ě√°k en territoire d'√©lection.




    Auditorium Maurice Ravel, Lyon
    Le 27/11/2006
    Benjamin GRENARD

    Concert du Quatuor Pra¬ě√°k √† l'Auditorium Maurice Ravel de Lyon avec la participation du clarinettiste Pascal Moragu√®s, dans le cadre de la s√©rie Grands Interpr√®tes.
    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Quatuor √† cordes n¬į 21 en r√© majeur, K. 575 (1789)

    Bohuslav Martinů (1890-1959)
    Quatuor √† cordes n¬į 3, H.183 (1929)

    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Quintette pour clarinette et cordes en la majeur, K. 581 (1789)
    Pascal Moraguès, clarinette

    Quatuor Pra¬ě√°k
    V√°clav Remes, violon I
    Vlatismil Holek, violon II
    Joseph Kluson, alto
    Michal Kanka, violoncelle

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com