altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 12 novembre 2018

LE LAC D'ARGENT de Kurt Weill

Opéra et bons sentiments

Mouss (Olim) et Eric Perez (Severin) sur le chemin de la fraternité

En prélude à l'année Kurt Weill, une entreprise courageuse malgré des moyens limités.
 

Opéra-Théâtre, Massy
Le 12/12/1999
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tout en finesse

  • Couple enchanté

  • Du gris terne au rose bonbon

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Il aura fallu attendre soixante-six ans pour découvrir enfin ce Lac d'argent qu'écrivit Kurt Weill sur un livret de Georg Kaiser, créé simultanément à Leipzig, Magdebourg et Erfurt en février 1933, un mois avant que le compositeur ne quitte l'Allemagne rongée par le nazisme. Peu après, des extraits en sont donnés à Paris, et suscitent de violentes réactions, certains spectateurs, choqués par cette rebellion contre la faim et la pauvreté autant que par l'agressivité de la musique, n'hésitant pas à se lever aux cris de "Vive Hitler"! Il est temps, au moment où l'on va célébrer à la fois le cinquantième anniversaire de sa mort et le centenaire de sa naissance, de comprendre que Weill n'est pas seulement l'auteur de L'Opéra de quat'sous. Ouvrage long et ambitieux, comportant de nombreuses scènes parlées, Der Silbersee est une dénonciation âpre et violente de ceux qui exploitent les pauvres, un constat plein de compassion, dont le message est ambigu; car si la bonté existe, comme tend à le montrer la spectaculaire conversion du policier Olim, elle se heurte à des adversaires sans pitié. De ce drame profondément humain, Olivier Desbordes donne une vision simple et honnête, malgréune scène finale désarmante de naïveté, portée à bout de bras par des interprètes qui ont du mal à assumer des rôles lourds et exigeants. Joël Suhubiette, à la tête de l'Orchestre de Massy, est le grand vainqueur de la soirée, habile à trouver le ton juste, le climat adéquat. L'entreprise était courageuse; elle eût mérité d'autres moyens.




    Opéra-Théâtre, Massy
    Le 12/12/1999
    Michel PAROUTY

    LE LAC D'ARGENT de Kurt Weill
    Direction musicale : Joël Suhubiette.
    Mise en scène : Olivier Desbordes.
    Décors, costumes, lumières : Patrice Gouron.
    Avec Mouss (Olim), Eric Perez (Severin), Anne Le Coutour (Fennimore), Frédérique Wolf-Michaux (Frau von Luber), François-Nicolas Geslot (Baron Laur).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com