altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 01 mai 2017

Récital de Daniela Barcellona et Juan Diego Flores accompagnés par l'Orchestre de Navarre sous la direction d'Alexander Joel dans le cadre des Grandes Voix au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Au coeur du bel canto
© Trevor Leighton / Decca

Superbe leçon de bel canto avec ce récital des Grandes Voix réunissant deux spécialistes, la mezzo Daniela Barcellona et le ténor Juan Diego Flores. Triomphe absolu devant un public conquis d'avance par ce feu d'artifice vocal mais acclamant avec raison deux artistes d'exception dans leur répertoire de prédilection.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 05/02/2007
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Deux pianos en un seul

  • Le trauma de Mélisande

  • Dans la cour des grands

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Bien sûr, leur entrée en scène est assez particulière, l'immense et sculpturale Daniela Barcellona drapée de rouge ? elle doit mesurer plus d'un mètre quatre-vingt ? suivie de Juan Diego Flores et du chef semblant minuscules, bien qu'ils soient de taille tout à fait normale ! Le ténor ne se prive d'ailleurs pas, avec humour, de quelques facéties soulignant ce rapport étonnant avec cette statue vivante qui est l'une de ses partenaires habituelles à la scène.

    Joie de vivre, de chanter, bonne humeur et expressivité spontanée, naturelle des deux chanteurs, sont d'ailleurs parmi les atouts de cette soirée remarquable. Le visage et le corps des deux chanteurs ne cessent en effet jamais d'exprimer sans aucun excès la nature intime de ce qu'ils chantent, de la joie à la tristesse, de la passion au désespoir, dans une totale complicité.

    Et puis, naturellement, il y a les voix. Celle de Daniela Barcellona est belle, grande, presque trop lourde parfois, notamment pour le répertoire très orné de Rossini. Elle vocalise bien, mais pas excellemment. On la sent parfois plus proche d?Amnéris que de Rosine, avec un vibrato qui lui échappe par instants. Et pourtant le style est admirable, la musicalité omniprésente et l'interprétation d'une intelligence permanente, débordante de vie et d'énergie sympathique, qu'il s'agisse des duos de la Cenerentola, du Voyage à Reims ou de Lucrezia Borgia, ou des airs de la Donna del lago, du Mitridate de Mozart ou de la Favorita, celui-ci particulièrement somptueux vocalement.

    © www.danielabarcellona.it

    Avec Juan Diego Flores, quels que soient les mérites incontestables de sa partenaire, on gravit un échelon pour passer de l'excellent à l'exceptionnel. Souverain absolu de ce répertoire belcantiste, il est unique au monde actuellement, comme Alagna dans son univers à lui. Il a tout et encore plus : le timbre, la technique, la musicalité, le sens de l'interprétation, le charme, un physique de rêve, de l'esprit, de l'expressivité
    on pourrait continuer encore à puiser dans la malle aux superlatifs.

    Alors le public crie, hurle, se lève, ovations que l'on ne connaît que dans le monde du théâtre lyrique. L'accueil est moins hystérique pour Il mio tesoro du Don Giovanni de Mozart où s'aventure le ténor ? une nouvelle orientation de son répertoire ? Pourtant, que de qualités : émission, phrasé, style, expression, avec le plus parfait naturel.

    L'Orchestre symphonique de Navarre obtient avec son chef à l'élégante gestique un beau succès aussi, pour sa musicalité et la sûreté de ses solistes. Une très belle soirée lyrique encore à l'actif des Grandes Voix qui doivent nous réserver encore quelques autres moments d'exception, avec entre autres la première apparition parisienne d'Anna Netrebko, aux côtés de Rolando Villazón.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 05/02/2007
    Gérard MANNONI

    Récital de Daniela Barcellona et Juan Diego Flores accompagnés par l'Orchestre de Navarre sous la direction d'Alexander Joel dans le cadre des Grandes Voix au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Daniela Barcellona ? Juan Diego Flores
    Orchestre Symphonique de Navarre
    direction : Alexander Joel

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com