altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 novembre 2018

Nouvelles distributions pour Don Quichotte à l'Opéra de Paris.

Styles opposés pour Don Quichotte
© Sébastien Mathé

Mathias Heymann (Basilio)

Au fil de cette longue série de représentations du Don Quichotte de Noureev proposant sept distributions différentes, deux découvertes, celle du jeune Mathias Heymann, membre du Corps de Ballet, et celle de Denis Matvienko, Principal Dancer du ballet de Kiev et soliste principal invité du Bolchoï de Moscou, pour deux résultats on ne peut plus à l'opposé.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 15/03/2007
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucifer mène la danse

  • En fond de cale

  • Tout en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On avait déjà remarqué Mathias Heymann lors du spectacle Jeunes danseurs au printemps dernier, dans un époustouflant Oiseau bleu, et au dernier concours où il est monté Sujet. Il n'a pas 20 ans, et il est évident que son parcours éclair à l'École comme dans la compagnie ne va pas s'arrêter là. Le Basile qu'il danse avec Aurélie Dupont comme partenaire confirme l'une de ces natures que l'on qualifierait volontiers de spontanées, si l'on ne savait le travail immense exigé aussi en amont.

    Mathias Heymann a tout ce qu'il faut pour être le grand danseur de l'Opéra dans bien peu de temps, au côté des Étoiles en titre. Longues jambes superbes, technique quasiment accomplie en tous domaines, visage expressif, sens du théâtre, rapidité, élégance, naturel, absence apparente d'effort. Bon partenaire, il sait profiter au maximum de tout ce que la généreuse Aurélie Dupont, grande Kitri entre toutes, est prête à lui apporter, consciente que son rôle d'Étoile consiste aussi à mettre son talent et son expérience au service d'un jeune aussi brillant. Un couple superbe et très bien assorti.

    On notera simplement, et cela est bien normal, que Heymann arrive quand même un peu fatigué au pas de deux du dernier acte, alors qu'il avait eu maints moments miraculeux auparavant, en particulier dans sa variation de la scène des gitans, absolument magique. Le reste de la distribution joue aussi en grande partie la carte de la jeunesse, avec notamment Sarah Kora Dayanova, reine des Dryades belle et poétique, et Sébastien Bertaud, gitan hyper byronien, rapide et puissant.

    Un Ukrainien aux allures de lutin peroxydé

    Denis Matvienko, dans Don Quichotte au Bolchoï

    Et c'est encore avec Aurélie Dupont que l'on découvre Denis Matvienko, Ukrainien de 28 ans, Principal à Kiev et soliste principal invité au Bolchoï. Est-ce parce que les grands interprètes russes du rôle de Basile nous avaient habitués plutôt à une certaine puissance et que l'image de Vassiliev reste trop présente aux yeux d'une génération entière, mais Matvienko surprend par ses allures de lutin peroxydé, agile bien qu'aux jambes un peu courtes, doté certes d'une technique complète, mais d'une présence scénique peu crédible en jeune pêcheur espagnol, le tout ne s'affirmant en rien supérieur aux Étoiles maison ni à la majorité de nos Premiers Danseurs.

    Cela dit, il est toujours intéressant de confronter les habitudes à d'autres styles et d'autres personnalités, même s'il ne s'agit pas de révélations du siècle, sans nier que quelqu'un de la stature d'un Filin par exemple aurait été plus à sa place ici que ce drôle de bonhomme coiffé d'un toit de chaume. Ce décalage pèse d'ailleurs sur l'ensemble du spectacle, curieusement plus mou dans son ensemble que les précédents. Mais il reste vrai qu'il n'est pas facile de s'intégrer pour un ou deux spectacles dans une compagnie aussi homogène et soudée que celle de l'Opéra.




    Opéra Bastille, Paris
    Le 15/03/2007
    Gérard MANNONI

    Nouvelles distributions pour Don Quichotte à l'Opéra de Paris.
    Don Quichotte
    Ballet de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa
    musique : Ludwig Minkus
    décors : Alexandre Beliaev
    costumes : Elena Rivkina
    éclairages : Philippe Albaric
    Orchestre de l'Opéra national de Paris
    direction : Pavel Sorakin

    Avec les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l'Opéra national de Paris.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com