altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 février 2018

Première partie de l'intégrale des suites pour violoncelle seul de Bach par Marc Coppey au Théâtre des Abbesses, Paris.

Bach sans concessions

Fidèle à la programmation du Théâtre de la Ville où il s'est produit à de maintes reprises, le violoncelliste Marc Coppey a choisi cette année aux Abbesses l'épreuve la plus dure, celle des suites pour violoncelle seul de Bach, passage obligé pour tout interprète majeur de l'instrument. Une approche dense, éminemment pensée, très belle.
 

Théâtre des Abbesses, Paris
Le 17/03/2007
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Une leçon de piano

  • Les goûts réunis

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Chez Marc Coppey, il y a d'abord la beauté du son. Cela frappe dès les premières mesures de la 3e suite. Le son est bien large mais en même temps charnu, net, avec un vibrato totalement sous contrôle. Aucune sécheresse non plus ni aucune exubérance intempestive dans cette lecture sans concessions de pages que tant d'autres interprètes tentent, avec plus ou moins de succès, de tirer vers un lyrisme pré-romantique.

    Coppey, sans renoncer à un certain nombre de choix de tempi, d'intensités, de phrasés porteurs d'une vision personnelle, fait avant tout confiance à la musique elle-même, à l'écriture de Bach. Trop austère ? On peut certes imaginer l'expression d'une subjectivité plus immédiatement perceptible, mais cette sobriété a l'immense avantage de nous mettre en contact avec ce que cette musique a de plus pur, le déploiement implacable de ses structures, le déroulement magistral de son écriture harmonique, dans cette alternance de mouvements qui ne sont que prétextes à des états d'âmes contrastés, avec pudeur, mais nettement contrastés tout de même.

    La tenue d'archet est somptueuse, et cette intériorité, ce respect de la pensée musicale atteignent quelques sommets incroyables, comme dans la Sarabande de la 5e suite, moment de pur miracle musical. Il va sans dire aussi que Marc Coppey sait totalement différencier ces trois suites, ayant choisi astucieusement la 3e et la 1re pour commencer, avant de terminer par la 5e, plus complexe à bien des égards, évitant ainsi toute monotonie.

    En bis, il choisit la transcription pour violoncelle de la Chaconne pour violon en ré mineur, un peu déroutante au premier abord mais vite envoûtante. Et d'ailleurs, que jouer en bis après pareil programme ? Les trois autres suites seront à l'affiche en ce même théâtre des Abbesses, le samedi 28 avril à 17h.




    Théâtre des Abbesses, Paris
    Le 17/03/2007
    Gérard MANNONI

    Première partie de l'intégrale des suites pour violoncelle seul de Bach par Marc Coppey au Théâtre des Abbesses, Paris.
    Johann Sebastian Bach (1685-1750)
    Suite pour violoncelle seul n° 3 en ut majeur, BWV 1009
    Suite pour violoncelle seul n° 1 en sol majeur, BWV 1007
    Suite pour violoncelle seul n° 5 en ut mineur, BWV 1011
    Marc Coppey, violoncelle

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com