altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 09 juillet 2020

Le Freischutz dans la production Negrin reprise l'Opéra de de Lausanne.

Freisch√ľtz se ramasse
© Marc Vanappelghem

√Ä Lausanne, on attendait avec int√©r√™t la production parisienne qui fut propos√©e au Th√©√Ętre des Champs-√Člys√©es en d√©cembre pass√©. Cette venue devait montrer si le spectacle tiendrait le coup avec une √©quipe musicale et vocale compl√®tement neuve et dans un environnement plus ramass√©.
 

Opéra, Lausanne
Le 21/05/2000
Sylvie BONIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • R√©ouverture

  • Des t√©n√®bres √† la lumi√®re

  • R√©chauffement climatique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Naturellement resserr√©e sur la petite sc√®ne du Th√©√Ętre Municipal, l'action de ce Freisch√ľtz a gagn√© en coh√©rence et en intensit√©. Dominique Meyer a vu juste en r√©alisant une coproduction de ce spectacle entre son nouveau fief des Champs-√Člys√©es, et son ancienne salle vaudoise. Le d√©cor d'Anthony Baker conserve toute sa port√©e, la grande cible bross√©e en rouge et noir occupant l'espace de fa√ßon plus envahissante qu'√† Paris, et la bo√ģte inclin√©e dans laquelle l'histoire se d√©roule donnant encore plus le sentiment d'√©touffement voulu par Francesco Negrin. Car c'est bien d'angoisse et d'hallucination que le metteur en sc√®ne veut parler dans ce Freisch√ľtz qui oscille entre le romantisme le plus exacerb√© et des r√©miniscences du si√®cle des lumi√®res. Il est ici question de magie noire, mais surtout des peurs primales qui habitent l'√™tre humain. Dans cette folie sociale et personnelle o√Ļ les choeurs s'entassent √† qui mieux mieux, les protagonistes √©voluent pourtant avec aisance. Pour le chant, c'est une autre affaire. √Ä part le magnifique Kaspar de Robert Bork, qui navigue √† la fronti√®re du d√©lire sur une voix d'encre, et l'√©l√©gante Agathe de Mireille Delunsch, le reste du plateau ne s'av√®re pas exceptionnel. Max balourd et √©pais (Jon Ketilsson), Aennchen piquante mais au registre d√©suni (Ga√ęlle Mechaly) et Kuno solide (Thierry F√©lix) : pas de r√©v√©lation au niveau vocal. Quant √† l'Orchestre de Chambre de Lau-sanne, si Jonathan Darlington se situe √† l'oppos√© de la direction appuy√©e que Myung-Wun-Chung avait livr√©e √† Paris avec l'Orchestre National de France, il se r√©v√®le tr√®s agile et muscl√© sous la direction √©nergique de son chef.




    Opéra, Lausanne
    Le 21/05/2000
    Sylvie BONIER

    Le Freischutz dans la production Negrin reprise l'Opéra de de Lausanne.
    Le Freisch√ľtz de Carl Maria von Weber au TML de Lausanne.
    Avec l'OCL et le choeur de l'Opéra de Lausanne dirigés par Jonathan Darlington.
    Mise en scène : Francisco Negrin. Décors : Anthony Baker. Costumes : Emmanuel Peduzzi.
    Avec Otto-kar/Samiel : Ludwig Grabmeier. Kuno : Thierry F√©lix. Agathe : Mireille Delunsch. Aennchen : Ga√ęlle Mechaly. Kaspar : Robert Bork. Max : Jon Ketilsson. L'ermite : J√©r√īme Varnier. Kilian : Andrew Rupp. Brautjungfern : Charlotte M√ľller, Gyslaine Waelchli.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com