altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 11 décembre 2019

Andreas Staier joue les Variations Goldberg à la Comédie des Champs-Elysées.

Staier range ses feux d'artifices
© Warner Classics

© Warner Classics

Andreas Staier est le virtuose impétueux que l'on sait. Avec sa première incursion concertante dans les Goldberg, on pouvait s'attendre - ou craindre- un festival pyrotechnique, il n'en fut rien.
 

Comédie des Champs-Elysées, Paris
Le 22/05/2000
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Mort √† Munich

  • Carnage light

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • C'est en po√®te qu'Andreas Staier entre, ou plut√īt s'immerge dans l'intimit√© de ce microcosme, peut-√™tre le plus fascinant cycle de variations de tout le r√©pertoire pour clavier. Un po√®te qui fait oublier l'√©bouriffant virtuose que l'on sait, pour n'√™tre que l'humble serviteur d'une oeuvre unique √† tous √©gards.
    En fait, au coeur de cet univers clos, Staier suscite comme un embrasement, port√© par une souveraine libert√© m√©trique (les flamboyances de toccata de la variation N¬į 16). Mais en m√™me temps, il ne cherche pas √† jouer les " passeurs ", √† jeter des ponts vers d'autres sommets du claveciniste Bach. Non, la grandeur de ces " Goldberg " tient pr√©cis√©ment dans leur fervente singularit√© et leur int√©riorit√© non feinte. Un droit √† la sp√©cificit√© qui sait faire entendre ici le bonheur rythmique des danses (la gigue du N¬į 7, le passepied du N¬į 19) ; ailleurs, le savant jeu contrapuntique des variations canoniques.
    Au-delà, c'est une véritable transfiguration qui s'opère à partir de l'aria liminaire, étonnante et nonchalante sarabande ouverte sur un rêve en devenir et agissant comme un révélateur rhétorique, point de départ et épilogue repris en da capo à la fin du recueil. Acteur d'une aventure acoustique décidément hors normes, Staier nous aura laissés à la fois subjugués et comme en état de manque. Une situation d'urgence qui appelle une seule question : à quand l'album qui fixera sur disque (chez Teldec) cette lecture formidablement habitée ?




    Comédie des Champs-Elysées, Paris
    Le 22/05/2000
    Roger TELLART

    Andreas Staier joue les Variations Goldberg à la Comédie des Champs-Elysées.
    Les variations Goldberg de Johann Sebastian Bach
    Andreas Staier (clavecin Anthony Sidey d'après Silbermann).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com