altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 décembre 2017

Concert promenade de la Russie à la Mitteleuropa par la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton au Théâtre de la Ville, Paris.

Passion monotone

Irradiante, avec une mèche rebelle qui dissimule un regard inquiet, Sonia Wieder-Atherton, trentenaire éblouissante, est une violoncelliste majeure. Cette interprète des classiques et des contemporains propose en ce début de semaine un concert d'une conception audacieuse au Théâtre de la Ville. Une soirée passionnante, mais aussi inaboutie et monotone.
 

Théâtre de la Ville, Paris
Le 21/05/2007
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Cosmos

  • Plaidoyer pour le vérisme

  • De tout un peu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La transformation d'un concert en spectacle est un rêve pour tout programmateur. Mise en scène forte, digne d'une pièce de théâtre, effets de lumière sur les visages, les mains, les instruments, Sonia Wieder-Atherton s'y essaie avec la complicité d'une dizaine de ses amis auteurs de transcriptions, de régie de lumières, de scénographie et avec l'aide des dix-neufs musiciens de l'orchestre Sinfonia Varsovia, qui nous invitent à un voyage de la Russie à la Mitteleuropa : Rachmaninov, Dohnanyi, Tcherepnine, Janaček, Lutoslawski, Prokofiev, Martinů, Mahler.

    Slava Rostropovitch, professeur de Sonia lauréate de son prix en 1986, observait combien le répertoire pour le violoncelle est court. C'est ce qui le motiva à commander tant de pièces aux compositeurs contemporains, pièces que joue souvent, avec talent, la belle Sonia. En ce lundi, elle choisit une autre voie, celle des transcriptions et arrangements pour orchestre de chambre et violoncelle.

    Idée sympathique sinon que ces oeuvres ainsi transcrites échappent à beaucoup de spectateurs, qui s'interrogent, parfois même à haute-voix, sur la musique qu'ils entendent, surtout lorsque celle-ci est donnée sans interruption entre les pièces. Pendant ce temps, l'interprète vogue de la nostalgie à la mélancolie la plus prenante. Mais toutes les pièces choisies finissent par porter la même introspection charnelle et monotone.

    Sur scène, la chef Françoise Rivalland monte au pupitre puis s'éclipse, sans que l'on comprenne toujours pourquoi, dans telle ou telle pièce, elle laisse la direction à la violoncelliste qui, depuis son instrument, d'un geste d'épaule, d'un coup de menton prend la relève. Sur scène encore, les musiciens que percute parfois l'éclat d'un spot sont entourés de bambous réunis par un voilage : évocation sans doute de quelques mystérieuses forêts, aussi mystérieuses que les enchaînements musicaux.

    Les petits concerts du lundi ou du samedi après-midi au Théâtre de la Ville sont souvent des moments d'anthologie où rien ne se passe comme ailleurs. Ils ouvrent un univers de découverte. Attendons la prochaine apparition de Sonia Wieder-Atherton, car sans doute d'ici un an aura-t-elle trouvé quelque formule moins monotone.




    Théâtre de la Ville, Paris
    Le 21/05/2007
    Nicole DUAULT

    Concert promenade de la Russie à la Mitteleuropa par la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton au Théâtre de la Ville, Paris.
    Concert promenade de la Russie à la Mitteleuropa
    Sinfonia Varsovia
    Sonia Wieder-Atherton, violoncelle et direction musicale
    Mise en espace par Sonia Wieder-Atherton avec la complicité de Franck Krawczyk
    Production Instant Pluriel
    Création soutenue par le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com