altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 02 juillet 2020

Concert Beethoven de l'Orchestre national de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus, avec la participation du violoniste Renaud Capuçon au festival de Saint-Denis.

Beethoven chez les rois de France
© Orchestre National de Lille

Un programme à cent pour cent Beethoven, sobre mais au bel impact pour ce concert où des interprètes français, le violoniste Renaud Capuçon et le chef d'orchestre Jean-Claude Casadesus, rendent hommage à travers le Concerto pour violon et la 5e symphonie au répertoire le plus connu du maître de Bonn, même si aujourd'hui finalement assez rare dans les salles.
 

Basilique, Saint-Denis
Le 28/06/2007
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Des ténèbres à la lumière

  • Réchauffement climatique

  • Pas si muet

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Est-ce dû à la multiplicité des enregistrements dont ont bénéficié et dont bénéficient toujours le Concerto pour violon de Beethoven et la 5e symphonie ? Toujours est-il que l'on finit par les entendre rarement au concert, surtout en ce qui concerne la 5e. Même si, l'été venu, l'acoustique des lieux de festival, tout comme leur confort, reste en général assez approximative, on ne peut nier le plaisir ressenti en écoutant en direct pareilles oeuvres.

    D'autant que Jean-Claude Casadesus, qui est parvenu à faire au fil des années de l'Orchestre de Lille une formation de renommée largement internationale, a su, sous les voûtes de la vénérable basilique des rois de France, trouver des tempi et des équilibres évitant autant que faire se peut les inévitables tourbillons sonores engendrés par l'architecture gothique. Une interprétation large, solide, bien pensée, même si les passages les plus puissants sont mieux mis en valeur ici que certaines nuances dont la subtilité s'est un peu perdue.

    Rappelons d'ailleurs que Casadesus est actuellement presque le seul chef français à la tête d'un orchestre national, la très grande majorité de ses collègues devant officier à l'étranger, puisque, chez nous, les tutelles et souvent les musiciens eux-mêmes préfèrent les noms à consonance étrangère, même s'il s'agit de personnalités de second, voire de troisième plan. C'est sans doute cela, l'exception culturelle française ! On le répète sans cesse, sans que cela semble parvenir à l'oreille des décideurs, qui pensent impressionner davantage avec des choix hors frontières jugés plus pointus. Bizarre !

    Interprète du Concerto pour violon, Renaud Capuçon montre qu'il est aujourd'hui en pleine maturité artistique et technique. La puissance et la beauté du son, la sûreté de la tenue d'archet, la maîtrise de l'interprétation dans ses moindres détails, la sobriété du comportement tout de concentration et d'intériorité, contribuent à créer un moment de musique vraiment mémorable. Au fil des ans, la qualité des concerts du festival de Saint-Denis ne faiblit pas et continue à offrir une belle variété de programmes.




    Basilique, Saint-Denis
    Le 28/06/2007
    Gérard MANNONI

    Concert Beethoven de l'Orchestre national de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus, avec la participation du violoniste Renaud Capuçon au festival de Saint-Denis.
    Ludwig van Beethoven (1770-1827)
    Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 61
    Renaud Capuçon, violon

    Symphonie n° 5 en ut mineur, op. 67
    Orchestre national de Lille région Nord Pas-de-Calais
    direction : Jean-Claude Casadesus

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com