altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 01 juin 2020

Premi√®re √† l'Op√©ra de Lille du Didon et √Čn√©e de Purcell mis en sc√®ne par Jacques Osinski et dirig√© par Kenneth Weiss.

Précieuse miniature
© Elisabeth Carecchio

Jennifer Johnston (Didon)

Preuve que les festivals et maisons d'op√©ras ont tout √† gagner d'organiser des coproductions, l'Op√©ra de Lille affiche le Didon et √Čn√©e qu'avait propos√© Kenneth Weiss √† l'Acad√©mie d'Aix-en-Provence, ville o√Ļ elle reviendra d'ailleurs √† la fin du mois. Un v√©ritable bijou que cette production de l'op√©ra miniature de Henry Purcell.
 

Opéra, Lille
Le 11/01/2008
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • R√©chauffement climatique

  • Pas si muet

  • Adams chez Pierre & Gilles

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Voici une petite merveille. Le chef-d'oeuvre miniature ¬Ė une heure ¬Ė de Purcell marque, comme on le sait, les d√©buts de l'op√©ra en Angleterre √† la fin du XVIIe si√®cle. Il r√©sume dans une intensit√© poignante les amours contrari√©es de Didon et d'En√©e, d'autant qu'on n'assiste ni √† la d√©claration d'amour de l'illustre Troyen, ni √† la mort de la reine de Carthage.

    Purcell a écrit son opéra pour une école de jeunes filles et il n'était pas question de leur faire jouer et chanter des scènes impudiques ou violentes. Tout est dans l'expression vocale et musicale. Cette somme émotionnelle, portée par une musique aux airs sublimes et aux choeurs éclatants, s'épanouit autant dans la mise en scène et les décors que dans l'interprétation des jeunes chanteurs.

    Cette r√©ussite est celle du claveciniste-chef d'orchestre Kenneth Weiss, qui a reconstitu√© la partition √† l'aide de plusieurs copies de l'original qui n'a pas √©t√© conserv√©. Son travail d'orf√®vre s'associe √† l'Acad√©mie d'Aix-en-Provence o√Ļ il a form√© d'authentiques talents. En t√©moigne une distribution tr√®s homog√®ne dans son ensemble, et plus particuli√®rement concernant les trois r√īles principaux : la mezzo Jennifer Johnston (Didon), le baryton Adam Green (En√©e) et la soprano japonaise Shigeko Hata (Belinda).

    Ils possèdent une force de conviction que leur sens artistique transcende. Dans sa tunique noire, visage lumineux, regard immobile, silhouette statique, Jennifer Johnston impressionne par la pesanteur de la passion dont son être frissonne. Lors des lamentations, elle subjugue par une étonnante retenue : une grande artiste.

    La mise en sc√®ne sobre ne focalise pas les regards mais instrumentalise l'histoire. √Ä jardin, un escalier et un miroir. Sur les degr√©s sont install√©s les musiciens qui font face au clavecin de Kenneth Weiss qui donne, bien s√Ľr, √† l'orchestre une technique baroque. Cet escalier, ce miroir, un espace qui s'ouvre c√īt√© cour pour laisser entrevoir l'Esprit (le contre t√©nor Ivo Posti) repr√©sentant la conscience du h√©ros, et voil√† cette simple et efficace mise en sc√®ne d'Osinski.

    Elle aussi privil√©gie l'√©motion plut√īt que le spectaculaire. Depuis cette production, Jacques Osinski a √©t√© nomm√© √† la t√™te du Centre dramatique des Alpes, et il vient de r√©aliser sa seconde mise en sc√®ne d'op√©ra, le Cardinal et la folie, d'Andr√©-Cardinal Destouches, cr√©√© au festival d'Ambronay et programm√© le 1er f√©vrier √† l'Op√©ra-Comique.

    Les coproductions paraissent aujourd'hui indispensables à la vie des maisons d'opéra. Les festivals sont là pour cela. Ce Didon et Enée ne restera pas à Lille sans lendemain. Caroline Sonrier, directrice de l'Opéra, en est convaincue et a décidé de travailler avec le nouveau patron d'Aix, le Belge Bernard Foccroulle.




    Reprise au Grand-Th√©√Ętre de Provence, Aix-en-Provence, les 23 et 24 janvier.




    Opéra, Lille
    Le 11/01/2008
    Nicole DUAULT

    Premi√®re √† l'Op√©ra de Lille du Didon et √Čn√©e de Purcell mis en sc√®ne par Jacques Osinski et dirig√© par Kenneth Weiss.
    Henry Purcell (1659-1695)
    Dido and Aeneas, opéra en trois actes (1689)
    Livret de Nahum Tate

    Coproduction avec le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence

    Choeur et Orchestre de l'Académie européenne de Musique du Festival d'Aix-en-Provence
    direction : Kenneth Weiss
    mise en scène : Jacques Osinski
    décors et costumes : Christophe Ouvrard
    éclairages : Catherine Verheyde

    Avec :
    Jennifer Johnston (Didon), Adam Green (√Čn√©e), Shigeko Hata (Belinda), Diana Higbee (Seconde dame / Premi√®re sorci√®re), Tomomi Mochizuki (l'Enchanteresse), Diana Axentii (Deuxi√®me sorci√®re), Ivo Posti (Esprit), Olivier Hernandez (Marin).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com