altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 01 juin 2020

Concert de l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach, avec la participation du pianiste Daniel Barenbo√Įm √† la salle Pleyel, Paris.

Barenbo√Įm, l'√©ternel retour
© Sheila Rock

Un prince et une princesse (de Hanovre), une ministre (Roselyne Bachelot), un directeur d'op√©ra (St√©phane Lissner, patron de la Scala), une salle pipolis√©e et bourr√©e de fans ont fait un triomphe √† Daniel Barenbo√Įm. C'√©tait √† Pleyel mercredi soir. L'ancien patron de l'Orchestre de Paris venait de jouer la partie soliste du 1er concerto pour piano de Brahms.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 30/01/2008
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • R√©chauffement climatique

  • Pas si muet

  • Adams chez Pierre & Gilles

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Revenant saluer sous les ovations de la salle et des musiciens, Daniel Barenbo√Įm s'assied devant le piano et prend la parole. Il √©voque les quinze ann√©es ¬ę inoubliables ¬Ľ qu'il a pass√©es de 1975 √† 1989 √† la t√™te du ¬ę magnifique ¬Ľ Orchestre de Paris. Puis, le remerciant, il lui d√©die la pi√®ce qu'il joue en bis, un nocturne de Chopin.

    Po√©sie et rigueur, all√©gresse et m√©lancolie, douceur et clart√©, Daniel Barenbo√Įm d√©montre une nouvelle fois la musicalit√© sensuelle de son jeu d'un romantisme retenu. Autant de qualit√©s qu'il avait d√©ploy√©es quelques instants auparavant dans le 1er concerto de Brahms. Les deux concertos de Brahms sont actuellement les oeuvres f√©tiches de Barenbo√Įm-pianiste. Il vient d'ailleurs de les jouer en tourn√©e avec la Philharmonie de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle.

    Ce mercredi, c'est Christoph Eschenbach qui est √† la baguette, de connivence avec Barenbo√Įm. Ils ne se quittent pas des yeux, parfois en coin, ce qui est irr√©sistible. On les sent tous deux dans un r√™ve brahmsien. Ces deux caract√®res si diff√©rents, Eschenbach √©talant sa perp√©tuelle froideur germanique et Barenbo√Įm, juif argentin √† l'imp√©tuosit√© effervescente, s'assument en une symbiose tr√®s calcul√©e.

    Parfois, l'orchestre est un peu fort. Eschenbach ne lui permet pas d'√©taler toute la fluidit√© n√©cessaire, restant plus sec, plus carr√©, moins incandescent que son soliste. Mais √† y regarder de plus pr√®s, tout cela n'est-il pas dans la partition elle-m√™me ? Dans les parties uniquement symphoniques, on voit Barenbo√Įm qui conna√ģt cet orchestre par coeur se tourner vers les musiciens pour les scruter, comme si, derri√®re l'√©coute musicale, il cherchait des souvenirs vieux de presque vingt ans.

    Cette soir√©e sous le signe du romantisme avait commenc√© par la 8e symphonie de Dvoř√°k, que l'on appelle parfois ¬ę de l'Ancien monde ¬Ľ pour l'opposer √† celle ¬ę du Nouveau monde ¬Ľ, la 9e. L'orchestre y est lumineux : avec un subtil dialogue entre bois et cordes et de vibrants violoncelles. Le plus beau moment reste toutefois le solo de fl√Ľte de ce musicien trop peu connu qu'est Vincent Lucas.

    Peut-√™tre aurait-il fallu programmer la symphonie de Dvoř√°k en deuxi√®me partie tant l'influence de Brahms y est importante, avec d'intenses r√©f√©rences germaniques autant qu'√† la musique populaire. Mais la star de la soir√©e √©tait Barenbo√Įm, et il ne pouvait passer en vedette am√©ricaine.




    Reprise de ce concert ce soir à 20h.




    Salle Pleyel, Paris
    Le 30/01/2008
    Nicole DUAULT

    Concert de l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach, avec la participation du pianiste Daniel Barenbo√Įm √† la salle Pleyel, Paris.
    Anton√≠n Dvoř√°k (1840-1904)
    Symphonie n¬į 8 en sol majeur, op. 88 (1890)

    Johannes Brahms (1833-1897)
    Concerto pour piano et orchestre n¬į 1 en r√© mineur, op. 15 (1859)
    Daniel Barenbo√Įm, piano

    Orchestre de Paris
    direction : Christoph Eschenbach

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com