altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 juin 2019

Rafael Frühbeck de Burgos dirige l'Orchestre de Paris, Salle Pleyel, Paris.

Les agapes parisiennes de Rafael Frühbeck de Burgos

Les 7 et 8 juin derniers, l'Orchestre de Paris invitait Rafael Frühbeck de Burgos pour un programme Manuel de Falla. Soirs de fête que ces deux concerts, au cours desquels la pianiste Alicia de Larrocha et la cantaora Carmen Linares ont apporté leur précieux concours.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 08/06/2000
Stéphane HAIK
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Naufrage en musique

  • Un Rigoletto d’avenir

  • Une tragédie démythifiée

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • L'Orchestre de Paris a le sens de la fête : pour marquer la fin de saison de la salle Pleyel, la formation parisienne et Rafael Frühbeck de Burgos ont concocté un véritable feu d'artifice musical avec quelques-unes des pièces-maîtresses de Manuel de Falla. Si ce programme - les extraits symphoniques de La Vie brève, Nuits dans les jardins d'Espagne, L'Amour sorcier, les suites n°1 et n° 2 du Tricorne - est d'une facilité évidente, il a été défendu par des convives enthousiastes rompus à toutes les prouesses pyrotechniques. Au passage, la plasticité de l'Orchestre de Paris dans les répertoires latins comme germaniques est décidément réjouissante.
    Maître d'oeuvre du banquet, Rafael Frühbeck de Burgos, fait montre d'une inspiration et d'une vitalité insoupçonnée, burinant littéralement la masse orchestrale d'une battue d'une parfaite lisibilité. Dans La Vie brève comme dans Le Tricorne, tous les pupitres de l'Orchestre de Paris sont d'un égal niveau : les cordes mêlent richesse de coloris et finesse rythmique ; l'harmonie brille à la fois par son scintillement et ses accents mordorés. Restent Alicia de Larrocha et Carmen Linares, des convives qui ne sont pas les dernières à festoyer. La première est la grande spécialiste de Nuits dans les jardins d'Espagne, dont elle sait, comme personne, valoriser les splendeurs parfumées et délicates ; la seconde, vraie voix espagnole dans la plus pure tradition du flamenco, possède la verve de la gitane amoureuse, comme le souhaitait Manuel de Falla pour L'Amour sorcier.




    Salle Pleyel, Paris
    Le 08/06/2000
    Stéphane HAIK

    Rafael Frühbeck de Burgos dirige l'Orchestre de Paris, Salle Pleyel, Paris.
    Orchestre de Paris
    Direction : Rafael Frühbeck de Burgos
    Oeuvres de Manuel de Falla : extraits symphoniques de La Vie brève, Nuits dans les jardins d'Espagne, L'Amour sorcier, les suites n°1 et n° 2 du Tricorne.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com