altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 août 2018

Carte Blanche à la violoniste Sarah Nemtanu au festival de Saint-Denis 2008.

Le yin et le yang

Dans deux œuvres majeures de la musique de chambre française, le 1er quintette de Fauré puis celui de César Franck, le Quatuor Nemtanu et Eric Lesage au piano ont pleinement rendu justice dans le cadre du festival de St-Denis 2008 aux états d’âme si ondoyants et divers de ces partitions marquées par le génie.
 

Légion d'honneur, Saint-Denis
Le 15/06/2008
Michel LE NAOUR
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Salzbourg 2018 (2) : Affreux, sales et méchants

  • Salzbourg 2018 (1) : Justice pour Josef K.

  • Bayreuth 2018 (2) : Libellules sous haute tension

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Rien ne semble plus opposer le Quintette de Franck, véritable lave en fusion qui ne cesse d’étonner chez ce saint homme et le 1er quintette en ré mineur de Fauré, modéré de ton, écrit dans la douleur – Fauré ressentait les premiers symptômes de sa surdité –, rêve intérieur où les élans de joie sont bridés par une indicible nostalgie.

    Le Quatuor Nemtanu, constitué de brillants solistes de la jeune génération (Sarah Nemtanu, Deborah Nemtanu, Lise Berthaud, Raphaël Pidoux) s’est associé à Eric Lesage pour donner vie à ces œuvres si représentatives et aux climats si complémentaires.

    Saint-Saëns, dédicataire de l’œuvre de Franck, aurait manifesté sa mauvaise humeur à la création en abandonnant la partition sur le pupitre du piano sans doute irrité par les excès peu académiques de son collègue. Tout semble aussi opposer le Quintette en ré mineur de Fauré de l’enseignement reçu par le disciple à l’Ecole Niedermeyer auprès de l’auteur du Carnaval des animaux.

    Alternant la place de Premier violon (Deborah pour Franck et Sarah pour Fauré), les sœurs Nemtanu témoignent de la maîtrise qu’elles ont acquises, l’une auprès de l’Ensemble orchestral de Paris, l’autre auprès de l’Orchestre national de France, mais savent avec bonheur se fonder dans l’esprit collégial que l’on attend ici.

    Le pianiste Eric Lesage dont on connaît les talents de chambriste, apporte au clavier cette intériorité mais aussi cette expressivité dont chacune de ces pages sont gorgées. L’intensité du jeu de ces musiciens, la dimension symphonique qu’ils apportent à leur interprétation engagée et d’une belle tenue stylistique constituent un moment de musique rare, seulement perturbé par les éclats de l’orage dans le Quintette de Franck, qui ne sont peut-être aussi que des manifestations de passion.




    Légion d'honneur, Saint-Denis
    Le 15/06/2008
    Michel LE NAOUR

    Carte Blanche à la violoniste Sarah Nemtanu au festival de Saint-Denis 2008.
    Gabriel Fauré (1845-1924)
    Quintette n° 1 pour piano et cordes en ré mineur op. 89 (1906)

    César Franck (1822-1890)
    Quintette pour piano, deux violons, alto et violoncelle en fa mineur (1880)

    Sarah Nemtanu, violon
    Deborah Nemtanu, violon
    Lise Berthaud, alto
    Raphaël Pidoux, violoncelle
    Eric Lesage, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com