altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 21 septembre 2019

Jan Latham-Koenig dirige le Philharmonique de Strasbourg, Cité de la Musique, Paris.

Strasbourg monte à Paris

Poulenc, Szymanowski, Satie et Janacek : un programme européen et difficile pour la visite à Paris du Philharmonique de Strasbourg. Dommage que le public fut si clairsemé.
 

Cité de la Musique, Paris
Le 14/06/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Violetta et ses followers

  • Vieux prêtre d’Israël

  • Salzbourg 2019 (8) : Et puis s’en va…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le public était clairsemé, pour ce concert du Philharmonique de Strasbourg. Habitués, ces dernières semaines, à des formations prestigieuses, les mélomanes parisiens ne jureraient-ils plus que par le " star système " ? Ou ont-ils été effrayés par un programme aussi intelligent qu'original ? La suite tirée par Poulenc de ses Animaux modèles, c'est une bonne idée d'ouverture : humour et tendresse, virtuosité instrumentale, les ingrédients sont réunis pour une première présentation, et Jan Latham-Koenig montre ses troupes sous leur meilleur jour. À défaut d'être très personnel, le son est propre et agréable, les cordes homogènes, les attaques précises.
    Les mêmes qualités seront au rendez-vous pour " Parade " de Satie, rondement mené mais qu'on eût aimé plus fantaisiste. Les talents des instrumentistes sont particulièrement mis en valeur dans le Tarass Boulba de Janacek, conté avec lyrisme et brio, et dont la troisième partie, La Prophétie et la mort de Tarass, ne manque ni de grandeur ni d'émotion. Mais on se rappellera particulièrement la Symphonie n° 4 Concertante de Karol Szymanowski, oeuvre foisonnante et difficile, avec un premier mouvement dont la variété des tempi déconcerte, un second qui laisse la flûte, l'alto, le violon, la trompette et le cor anglais vivre leur vie, et un troisième au cours duquel alternent une danse populaire et un bref épisode d'un lyrisme poignant. Tantôt agressive, tantôt fondue dans la masse orchestrale, la partie de piano requiert une maîtrise de l'équilibre que possède à fond Piotr Anderszewski, dont le jeu est toujours aussi clair et lumineux. Accueil chaleureux, mais des choix si courageux méritaient mieux qu'une demie salle.




    Cité de la Musique, Paris
    Le 14/06/2000
    Michel PAROUTY

    Jan Latham-Koenig dirige le Philharmonique de Strasbourg, Cité de la Musique, Paris.
    Récital Orchestre Philharmonique de Strasbourg
    Direction : Jan Latham-Koenig
    Piotr Anderszewski (piano)
    Oeuvres de Poulenc, Szymanowski, Satie et Janacek.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com