altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 15 octobre 2019

Le Couronnement de Poppée de Claudio Monteverdi à la Cité de la musique

Le sacre monteverdien de Marc Minkowski
© DG

Spécialiste es Monteverdi, Roger Tellart est l'auteur d'une biographie de référence chez Fayard. Nous avons mis à contribution son expertise dans ce domaine pour apprécier le Couronnement de Poppée donné à la Cité de la Musique le 17 juin dernier.
 

Cité de la Musique, Paris
Le 17/06/2000
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Les Indes en Italie

  • DĂ©luge sonore

  • Au théâtre ce soir

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Somptueuse rĂ©pĂ©tition avant la reprise aixoise de juillet, le Couronnement de PoppĂ©e donnĂ© en version de concert Ă  la CitĂ© aura montrĂ© les Musiciens du Louvre au sommet de leur art et d'un Ă©tonnant savoir-faire monteverdien. Mais d'abord, Marc Minkowski transgresse, en dramaturge inspirĂ©, les pratiques plutĂ´t minimalistes des théâtres vĂ©nitiens de l'Ă©poque (ensemble de cordes rĂ©duit et continuo) pour rĂ©activer le riche orchestre des cours princières du dĂ©but du siècle. Un orchestre qui, dans le sillage de L'Orfeo, fait se rencontrer l'instrumentarium de la fin de la Renaissance avec la " bande " des violons et des cordes du Baroque naissant, confortĂ©e par le plus fastueux des continuos. De ce creuset vivifiant, la musique sort comme dopĂ©e, colorĂ©e, de surcroĂ®t, d'innovations bienheureuses. Tel ce " concert dans le concert " des violons et des cornetti qui font assaut de figurations virtuoses dans la sinfonia liminaire. Et puis il y a la splendeur du chant, du moins dans les emplois principaux. Splendeur attestĂ©e par un quatuor souverain : le NĂ©ron de Anne Sofie Von Otter qui rĂ©ussit la plus formidable caractĂ©risation du rĂ´le depuis - preuve d'une Ă©vidente " connexion suĂ©doise " - son illustre compatriote Elisabeth Söderström (avec Harnoncourt, voici trente ans) ; la PoppĂ©e assoluta de Mireille Delunsch dans la passion, l'intrigue, la voluptĂ© ; l'immense Octavie tragique de Sylvie Brunet ; enfin le SĂ©nèque au profil de mĂ©daille de Denis Sedov. Pour autant - et sans conclure - on pourrait imaginer, aspect qui m'est cher, un Couronnement encore plus ancrĂ© dans l'italianitĂ© que l'opulente cĂ©lĂ©bration conduite par le cher " Minko " (pas de voix transalpine dans la distribution). Un Couronnement qui dĂ©clinerait (et libĂ©rerait) son identitĂ© avec des chanteurs ayant un rapport naturel Ă  la langue. Ce que nous apportera peut-ĂŞtre la version rivale de Gabriel Garrido au prochain festival de Beaune, avec un " casting " entièrement latin et latino-amĂ©ricain (Ă  guetter le NĂ©ron masculin de Flavio Oliver). Affaire Ă  plaider le 22 juillet, comme on dit au Palais.

    Lire le point de vue de Philippe Venturini




    Cité de la Musique, Paris
    Le 17/06/2000
    Roger TELLART

    Le Couronnement de Poppée de Claudio Monteverdi à la Cité de la musique
    Le Couronnement de Poppée de Claudio Monteverdi
    Les Musiciens du Louvre-Grenoble,
    Direction : Marc Minkowski
    Avec Mireille Delunsch (Poppea), Anne Sofie von Otter (Nerone), Sylvie Brunet (Ottavia), Charlotte Hellekant (Ottone), Denis Sedov (Seneca), Nicole Heaston (Drusilla, Virtu), Jean-Paul Fouchécourt (Arnalta), Cassandre Berthon (Amore, Damigella, Amorino), Allison Cook (Fortuna, Valletto, Amorino), François Piolino (Lucano, Soldiere, Tribuno), Hélène Delavaut (Nutrice, Amorino), Luc Coadou (Liberto, Littore), Thierry Grégoire (Famigliere, Pallade), Michael Bennett (Mercurio, Soldiere, Famigliere), Marcos Pujol (Famigliere, Tribuno), Claire Delgado-Boge (Amorino).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com