altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 25 septembre 2020

Christoph Prégardien, Andreas Staier et Sami Frey interprètent La Belle Maguelone de Brahms à la Comédie des Champs-Elysées, Paris.

Trois chevaliers pour Maguelonne

Un mois après des Goldberg d'anthologie, l'effet Staier s'est produit à nouveau. Mais associé, cette fois, à deux autres grands talents pour une aventure mélodique plutôt rare : le cycle de romances de la Belle Maguelonne de Brahms sur des poèmes de Ludwig Tieck, inspirés d'un conte occitan.
 

Comédie des Champs-Elysées, Paris
Le 19/06/2000
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour à la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : Réapprendre la cohésion

  • Salzbourg 2020 (4) : Évidence brucknérienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Bien évidemment, le pianofortiste y prenait le relais du claveciniste. Au clavier, non pas d'un piano moderne, mais d'un superbe instrument du XIXe siècle ayant gardé cette chaude sonorité qui en fait un partenaire privilégié dans le dialogue avec la voix. Aussi bien, le soliste était Christoph Prégardien, avocat insigne du Lied, en totale communion de projet depuis quinze ans avec son accompagnateur. Une complicité que Staier justifie par un choix personnel, la voix de ténor étant, pour lui, la voix naturelle du récit ; et, par conséquent, du Lied, qui a toujours un conte miniature à proposer.
    Précisément, Prégardien est un narrateur-né dans ce cycle de romances qui, à la fois naïves et féériques, s'attardent aux amours, longtemps contrariées par un sort mauvais, de la Belle Maguelonne et de Pierre de Provence.
    Un ton de légende, librement structuré par la forme de la ballade, prévaut ici, où Prégardien semble sans rival, laissant parler avec un séduisant lyrisme l'amour exigeant qu'il porte au texte, guidé par un instinct prosodique qui joue tour à tour de l'éclat, de la douceur, du dolorisme. Reste qu'il faut associer un troisième homme à la pleine réussite de la soirée : l'acteur Sami Frey, à qui était confié un rôle de récitant, avec un texte courant comme un fil conducteur - à l'usage du public français - entre les quinze mélodies du recueil. Emploi a priori peu gratifiant, face à la forte personnalité des acteurs musicaux, mais où notre compatriote s'est avéré diseur excellent, ajoutant sa petite musique de mots au rêve fascinant monté des notes.




    Comédie des Champs-Elysées, Paris
    Le 19/06/2000
    Roger TELLART

    Christoph Prégardien, Andreas Staier et Sami Frey interprètent La Belle Maguelone de Brahms à la Comédie des Champs-Elysées, Paris.
    La Belle Maguelonne de Johannes Brahms
    Andreas Staier (pianoforte)
    Christoph Prégardien (ténor)
    Sami Frey (récitant)

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com