altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 26 février 2018

Récital du contre-ténor Philippe Jaroussky accompagné par les Berliner Barock Solisten au festival de Zermatt 2009.

Zermatt 2009 :
Jaroussky sur les sommets

© Simon Fowler

Cet été, le jeune festival de musique valaisan inaugurait sa cinquième édition avec un concert du contre-ténor français Philippe Jaroussky (lequel ouvrira également la saison de concerts du Théâtre des Champs-Élysées le 16 septembre) avec un programme original composé pour Zermatt d’œuvres italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles.
 

Sankt Mauritius-Pfarrkirche, Zermatt
Le 04/09/2009
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tristan entre en régression

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Un roi Carotte aux petits oignons

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour son récital à Zermatt, Philippe Jaroussky a travaillé des œuvres nouvelles à son répertoire, et pour une fois ce sont les airs solistes qui encadrent les interventions de l’orchestre, et non le contraire comme c’est l’usage. Quatre grandes cantates italiennes plus un air de Porpora composé pour son élève Farinelli comme bis, voilà un programme particulièrement généreux !

    Toujours parfait avec une rigueur stylistique, un panache si singulier et une grande variété de couleurs dans une voix en plein épanouissement, le contre-ténor interprète des œuvres de Porpora (Cantate Perdono, amata Nice), Alessandro Scarlatti (Cantate Ombre tacite e sole), Vivaldi (Cessate, amai cessate), ses spécialités et aussi la très théâtrale cantate Siedi, Amarilli mia de Giovanni Battista Bononcini (1670-1747).

    Les impeccables instrumentistes des Berliner Barock Solisten qui l’accompagnent sur instruments d’époque sont idéaux dans le répertoire baroque allemand comme on a pu l’entendre lors du traditionnel concert de musique de chambre du dimanche matin, mais un peu trop métronomiques dans ce répertoire italien, et notamment Vivaldi (Sonate pour cordes en sol mineur RV 156) que l’on joue aujourd’hui avec beaucoup plus de fantaisie dans l’articulation et les tempi.




    Sankt Mauritius-Pfarrkirche, Zermatt
    Le 04/09/2009
    Olivier BRUNEL

    Récital du contre-ténor Philippe Jaroussky accompagné par les Berliner Barock Solisten au festival de Zermatt 2009.
    Giovanni Battista Bononcini (1670–1747 )
    Siedi, Amarilli mia
    Antonio Vivaldi (1678-1741)
    Sonate pour cordes en sol mineur RV 156
    Nicola Antonio Porpora (1686-1768)
    Perdono, amata Nice
    Alessandro Scarlatti (1660-1725)
    Ombre tacite e sole
    Domenico Gallo (1730-ca. 1768)
    La Follia, extrait de Suonate a quattro
    Antonio Vivaldi (1678-1741)
    Cessate, omai cessate

    Philippe Jaroussky, contre-ténor
    Berliner Barock Solisten

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com