altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 26 mai 2018

Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Myung-Whun Chung, avec la participation du pianiste Nicholas Angelich à la salle Pleyel, Paris.

Bon casting ?

Année France-Russie oblige, le dernier concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la baguette de son directeur musical Myung-Whun Chung comportait un programme entièrement russe. Un concert à deux vitesses avec un Troisième concerto de Rachmaninov peu convaincant et une Quatrième Symphonie de Tchaïkovski tonitruante.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 19/03/2010
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Les âmes ruinées

  • Un Parsifal mal inspiré

  • Nouveau prodige au pupitre

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Comment expliquer une si grande différence de qualité entre les deux parties d’un même concert ? Inégalité dans les temps de répétition ? Sacrifice d’une œuvre au profit de l’autre ? Il est flagrant lors de ce concert de musique russe que le Troisième Concerto de Rachmaninov souffre d’un laisser-aller orchestral que l’on ne retrouvera pas dans la Quatrième de Tchaïkovski qui suit.

    Le pianiste américain Nicholas Angelich qui brille dans les œuvres pour piano, chambristes et les concertos de Johannes Brahms, ne semble pas dans son élément chez Rachmaninov. Non que sa virtuosité, sa sonorité soient en défaut, ni la propreté de son jeu. Mais une certaine mollesse, une absence de mordant, une froideur méconnaissant la dynamique romantique bien particulière du compositeur russe, laissaient sur sa faim, notamment dans les deux premiers mouvements.

    Le troisième, plus brillant, est plus convaincant. L’orchestre écrase trop souvent son jeu et manque de clarté dans les plans sonores. Il serait pourtant injuste de ne pas signaler que le pianiste a remporté un triomphe auprès d’un public paraissant conquis d’avance, y compris après le très fade Prélude donné comme bis.

    Plus enthousiasmante, l’interprétation de la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski, contemporaine de la composition d’Eugène Onéguine, n’est pas exempte d’une certaine brutalité dans les attaques et d’un niveau sonore souvent excessif. Hormis un deuxième mouvement élégiaque et bien servi par les pupitres de clarinette et de basson, l’ensemble manque d’équilibre et de modération dans le dosage sonore. Myung-Whun Chung est-il bien le chef idéal pour ce répertoire romantique et si peu académique ?

    Poursuivant leur fructueuse collaboration, ARTE et l’Orchestre philharmonique de Radio France proposent de retrouver ce concert en différé sur Internet (www.arteliveweb.com et www.concerts.radiofrance.fr) pendant quatre mois. Chacun pourra ainsi se forger son opinion.




    Salle Pleyel, Paris
    Le 19/03/2010
    Olivier BRUNEL

    Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Myung-Whun Chung, avec la participation du pianiste Nicholas Angelich à la salle Pleyel, Paris.
    Sergei Rachmaninov (1873-1943)
    Concerto pour piano et orchestre n° 3
    Nicholas Angelich, piano
    Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
    Symphonie n° 4 en fa mineur, op. 36

    Orchestre Philharmonique de Radio France
    direction : Myung-Whun Chung

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com