altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 octobre 2019

L'ensemble le Poème Harmonique au Festival Couperin

Couperin en vieux " François "
© ¬© Eric Sebbag

Le Poème Harmonique de Vincent Dumestre vient de créer l'événement avec un cd Moulinié qui tente pour la première fois au disque l'aventure de la prononciation française à l'ancienne. L'épreuve du concert était d'autant plus intéressante que, jusqu'ici, cette démarche provoquait souvent le rire.

 

Festival Couperin, Ch√Ęteau de Champs-sur-Marne
Le 08/07/2000
Eric SEBBAG
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Quatre sur Six

  • Les Indes en Italie

  • D√©luge sonore

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Lambert, Dubuisson, Marais, Bataille et surtout Moulini√© sont sur les pupitres. Pas une note de Couperin donc ? Qu'importe puisque le programme est plac√© sous le signe de la cr√©ation intellectuelle et artistique contemporaine (ou l√©g√®rement ant√©rieure) du compositeur.

    Justifiant son enseigne, le Po√®me Harmonique invitait aussi Jean Denis Monory √† d√©clamer du Racine en alternance avec le r√©cit des Muses. Form√© √† l'√©cole d'Eugene Green (un entretien avec ce dernier sera publi√© prochainement dans altamusica), Monory √©nonce toutes les consonnes des mots (" palais " s'entend " palaisse ", " mort " sonne " morte " etc.). Sa prosodie et son rythme oratoire sont d√©j√† musicaux. On remarque aussi que l'articulation de certaines diphtongues (le Roy prononc√© " Rouh√© ") r√©tablit des rimes disparues avec le parl√© moderne. Mais surtout, Monory tel un pr√©dicateur extatique est capable de soutenir une emphase absolument inou√Įe sur certaines voyelles. On avait jamais entendu aussi clairement le chapeau d'un " √ī " circonflexe. Surtout quand ce couvre-chef l√† s'abat sur les oreilles stup√©faites de l'auditoire avec la puissance d'une d√©flagration atomique.

    √Ä c√īt√©, la soprano Claire Lefilli√Ętre √©prouve bien du mal √† se maintenir au diapason tellurique de son partenaire. Sa voix poss√®de un beau timbre sombre mais son dessein d√©clamatoire se dissout rapidement au fil des mesures. Si le disque Moulini√© est sensiblement plus convaincant, le projet vocal n'a pas encore acquis tout le pouvoir de d√©mesure dont Green ou ses √©mules savent faire preuve. Reste que la d√©marche du Po√®me Harmonique est plus que m√©ritoire. C'est en d√©j√† fini des gloussements et rires sous cape pour le public confront√© √† son idiome natal d√©clam√© √† l'ancienne.

    Ensuite, si l'on remise de c√īt√© cette aune encore surdimensionn√©e, on peut go√Ľter avec d√©lectation le fameux Vos m√©pris chaque jour de Michel Lambert et c√©der aux jolis airs de facture presque populaire de Moulini√©. Impossible non plus d'oublier le coup d'archet a√©rien de Sophie Watillon que l'on entend r√©guli√®rement au sein Hesp√®rion XX, et maintenant XXI.




    Festival Couperin, Ch√Ęteau de Champs-sur-Marne
    Le 08/07/2000
    Eric SEBBAG

    L'ensemble le Poème Harmonique au Festival Couperin
    Musique et poésie au chevet du Roy
    ¬Ćuvres Lambert, Dubuisson, Marais, Bataille, Moulini√© et Racine.
    Ensemble le Poème Harmonique
    Vincent Dumestre, direction, théorbe et guitare baroque
    Claire Lefilli√Ętre, soprano
    Jean Denis Monory, déclamateur
    Sophie Watillon, dessus et basse de viole

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com