altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 mars 2019

La Cenerentola en version de chambre au Festival d'Aix-en-Provence, France.

Une scène en citrouille pour Cendrillon

C'est dans une version réduite à treize instruments que Jonathan Dove présente sa Cenerentola (Cendrillon) de Rossini à Aix. Les puristes crient à la trahison. Les autres se régalent d'une lecture ramenée à l'ossature de la partition d'origine.
 

Grand Saint-Jean, Aix-en-Provence
Le 13/07/2000
Sylvie BONIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Im Abendrot

  • Berlioz décoloré

  • Pollini un jour...

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Naviguer ainsi entre l'orphéon et le quatuor à corde, loin d'affaiblir l'opéra, lui donne une dimension inattendue. La metteur en scène Claude Buchvald l'a si bien compris que son spectacle de tréteaux correspond parfaitement à l'esprit villageois qui émane de l'ensemble. Preuve que talent ne rime pas forcément avec argent. En utilisant un simple praticable en bois peint, elle pose d'emblée les bases d'un univers élémentaire où la poésie naît de la simplicité. Quelques guirlandes d'ampoules, un panneau dépliable, des silhouettes d'oiseaux et un enfant noir vêtu mi-ange, mi-démon : Cendrillon n'a pas besoin de fastes. Entre cinéma muet et fête de fin d'année, la farce se dessine sur des relents de Commedia dell'arte. On s'y amuse, on s'y attendrit. Et si Laurence Equilbey se démène comme une enragée devant les instrumentistes de l'académie, elle reste maîtresse dans le traitement des voix en groupe. L'Angelina touchante et agile d'Anna Agathonos ne possède pas encore l'aisance physique d'une actrice. Mais son intervention reste exemplaire (des vocalises fines et nettes), devant le formidable Dandini de Stéphane Degout, l'irrésistible Don Magnifico de Maurizio Lo Piccolo et les deux pestes lestes de Jennifer Tani (Tisbe) et Christine Rigaud (Clorinda). Seul Ramiro (Marco Ferrato) détonne dans cette distribution équilibrée, faible vocaliste et parfois à la limite de la justesse. Cette jolie version de Cenerentola devrait pouvoir tourner dans toutes les bourgades où la fête a gardé son sens.




    Grand Saint-Jean, Aix-en-Provence
    Le 13/07/2000
    Sylvie BONIER

    La Cenerentola en version de chambre au Festival d'Aix-en-Provence, France.
    " La Cenerentola version " de Gioacchino Rossini dans une orchestration de Jonathan Dove.
    Direction musicale : Laurence Equilbey devant les musiciens de l'Académie.
    Mise en scène Claude Buchvald.
    Avec Marco Ferrato (Don Ramiro), Stéphane Degout (Dandini), Maurizio Lo Piccolo (Don Magnifico), Christine Rigaud (Clorinda), Jennifer Tani (Tisbe), Anna Agathonos (Angelina), Wojciech Gierlach (Alidoro), Anthony Weiss (L'enfant).
    Le Grand St Jean ? les 10, 13, 15, 18, Prochaines représentations les 22, 23, 26 juillet 2000 à 21h30

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com