altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 février 2018

Concert Massenet de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris à l’Amphithéâtre de la Bastille.

Une poussière d’étoiles pour Massenet
© Mirco Magliocca

Après une calamiteuse Manon à la Bastille et une fade exposition au Palais Garnier, Jules Massenet (1842-1912), dont on célèbre le centenaire de la mort, est superbement fêté par les jeunes de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Une soirée de mélodies en forme de redécouverte à l’Amphi Bastille.
 

Amphithéâtre de l'Opéra Bastille, Paris
Le 20/01/2012
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Une leçon de piano

  • Les goûts réunis

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • L’Amphithéâtre de la Bastille est comble. Au programme, nulle star mais les stagiaires de l’Atelier lyrique. Ils chantent des mélodies de Massenet. Le compositeur de Manon et d’une vingtaine d’opéras a écrit plus de 250 mélodies, des piécettes pour la plupart oubliées et souvent qualifiées de salonardes.

    Christian Schirm, directeur de l’Atelier lyrique de l’Opéra depuis 2005, les fait dépoussiérer et revivifier par sa troupe de jeunes voix. Les chanteurs de l’Atelier démontrent que ces mélodies ne sont pas désuètes mais réapparaissent au contraire comme des miniatures tendres, gracieuses et minutieusement orchestrées.

    Sur les douze stagiaires, sept étaient programmés dans cette suite de récitals. La première qualité commune que l’on leur reconnaît est une diction presque parfaite qui en remontrerait à des stars aguerries. C’est d’autant plus remarquable que, parmi ces jeunes gens, quatre seulement sont français.

    À côté du cursus qu’ils parcourent pendant un an ou deux, ils participent, dans de petits rôles, aux distributions de Garnier et de Bastille. Ainsi on attend deux stagiaires, la mezzo montpelliéraine Marianne Crebassa et le baryton bordelais Florian Sempey, dans Rigoletto de Verdi mis en scène par Jérôme Savary à partir du 27 janvier.

    Parmi les voix entendues vendredi, la musicalité du baryton australien Damien Pass – vu lui aussi à Bastille cette saison dans Lulu et Salomé – est exceptionnelle. Les deux ténors, le Toulousain Kévin Amiel et le portugais Joao Pedro Cabral, ont des personnalités affirmées. Quant à la soprano chinoise Chen-Xing Yuan, elle est dotée d’une ravissante couleur vocale. Impressionnant par son timbre, le polonais Michal Partyka donne une tendre interprétation de la célèbre Élégie.

    Le récital est pour un interprète une épreuve intimidante puisqu’il est seul sur le plateau. En effet ces jeunes gens bras ballants, raides comme des piquets, sont paralysés par le trac. Il leur faudrait un metteur en scène. Ils l’auront les 29 février, 1er et 3 mars à l’Amphithéâtre pour deux petits opéras inachevés de Debussy sur des nouvelles de Poe.

    Ils seront aussi, espère-t-on, mis en scène le 15 mars au Palais Garnier. Accompagnés par l’Orchestre de l’Opéra, ils chanteront encore Massenet et notamment l’acte final de son opéra si rarement donné, Ariane, sur un texte de Catulle Mendès. Les stagiaires de l’Opéra deviendront-ils des stars ? À l’Amphithéâtre de la Bastille, on devinait déjà une poussière d’étoiles.




    Amphithéâtre de l'Opéra Bastille, Paris
    Le 20/01/2012
    Nicole DUAULT

    Concert Massenet de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris à l’Amphithéâtre de la Bastille.
    Jules Massenet (1842-1912)
    Mélodies
    Avec les chanteurs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com