altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 02 juin 2020

Les Ma√ģtres chanteurs de Nuremberg au festival de Bayreuth

Des Ma√ģtres enchanteurs
© ¬© Kirchbach-Festival de Bayreuth

Dans l'oeuvre de Richard Wagner, les Ma√ģtres chanteurs sont un temps √† part car il n'y a pas de morts et l'on s'y amuse franchement. Quoique ancienne, la mise en sc√®ne de Wolfgang Wagner √©pouse parfaitement ce dessein et le jeune chef Christian Thielemann adopte ce m√™me diapason all√®gre.

 

Le 02/08/2000
Antoine Livio (1931-2001)
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • R√©chauffement climatique

  • Pas si muet

  • Adams chez Pierre & Gilles

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Marqu√©, comme la ville de Nuremberg, par un certain pass√© que l'on fait tout pour oublier, les Ma√ģtres chanteurs est un chef-d'oeuvre qui jouit √† l'heure actuelle d'une popularit√© justifi√©e par la liesse qui s'en d√©gage. Et la mise en sc√®ne de Wolfgang Wagner, qui date de 1996, met en lumi√®re et en √©vidence cette joie de vivre, par une sorte de chor√©graphie jubilatoire qui alterne avec des s√©quences de s√©r√©nit√© gestuelle (le choeur d'entr√©e, √† l'√©glise, les monologues de Sachs, les grands airs de Walther
    ) en un contrepoint visuel qui traduit bien la partition. Rafra√ģchie, renouvel√©e pour cette √©dition 2000, la production des " Ma√ģtres ", que dirige d√©sormais Christian Thielemann, est d'un allant et d'une luminosit√© bienvenus.

    Dernier né des grands chefs allemands, Christian Thielemann dirige Wagner, avec fougue et subtilité. Ses débuts à Bayreuth furent un triomphe, amplement justifié par les couleurs dont il a paré la partition, et par son attention aux voix. On comprend enfin les chanteurs. Il est certain que la distribution est non seulement de qualité, mais d'une réelle homogénéité, avec un Walther à la voix fière et ensoleillée (Robert Dean Smith) et une Eva lyrique à souhait (Emily Magee). Seul Robert Holl pose quelques problèmes en Hans Sachs : il a des moments de ferveur et de belle intensité, puis la flamme de son chant vacille, sans que l'on comprenne pourquoi.

    Mais la fête finale est un tourbillon de jeunesse et de musique, admirablement orchestré par Thielemann et l'on ne peut qu'apprécier cette vision, un rien traditionnelle, mais de bon aloi.




    Le 02/08/2000
    Antoine Livio (1931-2001)

    Les Ma√ģtres chanteurs de Nuremberg au festival de Bayreuth
    Les Ma√ģtres chanteurs de Nuremberg de Richard Wagner
    Direction musicale : Christian Thielemann
    Mise en scène et décors : Wolfgang Wagner
    Costumes : Jorge Jara
    Choreographie : Iván Markó

    Avec Robert Holl (Hans Sachs), Matthias Hölle (Veit Pogner), Bernhard Schneider (Kunz Vogelsang), Roman Trekel (Konrad Nachtigall), Andreas Schmidt (Sixtus Beckmesser), Hans-Joachim Ketelsen (Fritz Kothner), Torsten Kerl (Balthasar Zorn), Peter Maus (Ulrich Eisslinger), Helmut Pampuch (Augustin Moser), Sándor Sólyom-Nagy (Hermann Ortel), Alfred Reiter (Hans Schwarz), Jyrki Korhonen (Hans Foltz), Robert Dean Smith (Walther von Stolzing), Endrik Wottrich (David), Emily Magee (Eva), Michelle Breedt (Magdalena), Kwangchul Youn (Night watchman).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com