altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 27 mai 2018

Version de concert des Noces de Figaro de Mozart sous la direction de Paul McCreesh au Verbier Festival 2012.

Verbier 2012 (2) :
Au plus près du texte

© Aline Paley

Sylvia Schwartz (Susanna)

Après Salomé et Tosca les saisons passées et avant Pelléas et Mélisande cette année, Verbier s’offrait une version de concert mise en espace des Noces de Figaro de Mozart et Da Ponte. À la réserve près de l’italianité de chant, une excellente soirée pas très éloignée de celle visible sur la scène d’un opéra de répertoire.
 

Salle des Combins, Verbier
Le 21/07/2012
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Les âmes ruinées

  • Un Parsifal mal inspiré

  • Nouveau prodige au pupitre

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le garant de la réussite de cette représentation des Noces de Figaro en version de concert élégamment mise en espace est sans conteste le chef Paul McCreesh, qui les dirige avec une grande subtilité dans les nuances, mettant en valeur cet extraordinaire vivier de talents qu’est le Verbier Festival Chamber Orchestra dont la section des vents est superlative.

    Placé au fond de la scène de façon à ménager un proscenium conséquent pour le jeu des chanteurs, l’orchestre se comporte au niveau sonore comme s’il était en fosse, sans le travers habituel des versions de concert qui est de voler la vedette aux chanteurs.

    Résigné désormais aux scénographies compliquées et aux dramaturgies extravagantes, l’habitué des scènes lyriques européennes trouve un havre de paix dans cette simple mise en espace, quasi mise en scène avec humilité et le minimum nécessaire à la compréhension de l’action : deux fauteuils, quelques accessoires et astuces vestimentaires, une sortie cour et une sortie jardin.

    C’est le baryton italien Claudio Desderi, lui-même autrefois un Figaro apprécié avant d’être un directeur de théâtres lyriques dans son pays, qui a réalisé ce travail fidèle à la lettre et à l’esprit du compositeur et de son librettiste. Mais son travail s’arrête là, et l’on eût souhaité qu’il insufflât aussi à ses chanteurs en majorité américains l’indispensable italianità du chant, sinon dans les récitatifs, ce qui est le nec plus ultra, du moins dans le chant.

    Certains (La Comtesse) plus appliqués que d’autres (Susanna sur ce point désastreuse, avec de plus une émission très nasale et pauvrement projetée) prononcent de leur mieux, mais on est très loin du compte avec pour résultat de priver l’œuvre d’une partie de son chic.

    Globalement homogène, la distribution est dominée par la Comtesse Almaviva de Susanna Philips, soprano américain à la carrière déjà bien lancée. Très émouvante en épouse délaissée, elle culmine dans un Dove Sono suivi d’une Canzonetta sull’aria tous deux exceptionnels.

    Sur le plan purement théâtral, le Figaro du Hongrois Gábor Bretz, débutant à Verbier mais pas dans la carrière, est aussi une sensation, mais le timbre n’est pas aussi séduisant que le physique, et son italien demeure très approximatif. L’Argentine Daniela Mack se tire avec honneur du rôle de Chérubin auquel elle donne un jeu scénique très piquant. Autre ancien de la Verbier Academy, le baryton américain Joshua Hopkins manque encore d’étoffe vocale pour le Comte Almaviva mais pas de ressources scéniques.

    Excellents aussi, les rôles secondaires : Justin Hopkins (Bartolo et Antonio), Catherine Wyn-Rogers, excellente Marceline et attendue dans Geneviève de Pelléas, Ilker Arcayürek (ténor turc de la troupe de Zurich) dans Curzio et Basilio et la gracieuse Barbarina d’Emöke Baràth.




    Salle des Combins, Verbier
    Le 21/07/2012
    Olivier BRUNEL

    Version de concert des Noces de Figaro de Mozart sous la direction de Paul McCreesh au Verbier Festival 2012.
    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Le Nozze di Figaro
    Gábor Bretz (Figaro)
    Sylvia Schwartz (Susanna)
    Joshua Hopkins (Le Comte)
    Susanna Philips (La Comtesse)
    Daniela Mack (Cherubino)
    Catherine Wyn-Rogers (Marcellina)
    Emöke Baràth (Barbarina)
    Ilker Arcayürek (Basilio & Curzio)
    Justin Hopkins (Bartolo & Antonio)
    Chœurs de la Verbier Festival Academy
    Verbier Festival Chamber Orchestra
    direction : Paul McCreesh
    mise en espace : Claudio Desderi

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com