altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 18 juin 2018

Récital Sonia Wieder-Atherton Imogen Cooper au Festival de l'Orangerie de Sceaux

Une concertation sans faille

Pour son dernier concert de juillet, le Festival de l'Orangerie de Sceaux a offert un grand moment de musique, en compagnie de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton et de la pianiste Imogen Cooper dont l'association est une des plus affûtées qui soient.

 

Orangerie, Sceaux
Le 30/07/2000
Stéphane HAIK
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Bizarre bizarre…

  • Alagna au top

  • Chape de plomb sur Boris

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le programme choisi ce dimanche 30 juillet ne paye pas de mine. Rien de bien original, c'est le moins que l'on puisse dire : des oeuvres du grand répertoire, rabâchées, qui, si elles comblent un public dominical populaire, frustrent le mélomane en quête d'expériences nouvelles. Les 5 Pièces dans le style populaire de Schumann, la 2e Sonate pour violoncelle et piano de Beethoven, La Lugubre Gondole de Liszt et la sempiternelle Sonate Arpeggione de Schubert : on est à mille lieux des Dutilleux, Jolas, Constant, Canat de Chizy et Dusapin, dont Sonia Wieder-Atherton est l'infatigable promotrice.
    Musicienne aux goûts éclectiques, cette dernière est capable de se passionner pour la musique de son temps comme de revisiter quelques " tubes ", dont elle s'attache en permanence à renouveler l'interprétation. Pour ce concert, son Schumann s'est montré d'une rare légèreté, alors que son Beethoven forgeait un alliage exemplaire de gravité et d'esprit primesautier, dans un vrai dialogue construit et équilibré avec Imogen Cooper. Mais le meilleur du récital fut indéniablement la Sonate Arpeggione : dès les premières mesures, le toucher de Cooper contribue à tisser un surprenant tapis sonore aux sonorités à la fois amples et non percussives, et dont les subtiles résonances épousent totalement le jeu de Wieder-Atherton, celui-ci se distinguant par l'élégance des phrasés et l'étendue des couleurs, tour à tour vives ou diaphanes, mais encore singulières et inattendues. Là où tant de tandems font de cette sonate un vulgaire exercice musculaire, en somme l'étendard de leurs capacités pyrotechniques, Wieder-Atherton et Cooper suggèrent, susurrent un point de vue interprétatif, sans jamais l'imposer à la force du poignet.
    Osmose des timbres, réciprocité de l'écoute, conduite de la ligne, affirmation sans ostentation, le duo formé par Sonia Wieder-Atherton et Imogen Cooper est assurément taillé dans le bois dont on fait les modèles.




    Orangerie, Sceaux
    Le 30/07/2000
    Stéphane HAIK

    Récital Sonia Wieder-Atherton Imogen Cooper au Festival de l'Orangerie de Sceaux
    Récital Sonia Wieder-Atherton (violoncelle) et Imogen Cooper (piano)
    ?uvres de Schumann, Beethoven, Liszt et Schubert.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com