altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 27 novembre 2021

Récital Sonia Wieder-Atherton Imogen Cooper au Festival de l'Orangerie de Sceaux

Une concertation sans faille

Pour son dernier concert de juillet, le Festival de l'Orangerie de Sceaux a offert un grand moment de musique, en compagnie de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton et de la pianiste Imogen Cooper dont l'association est une des plus aff√Ľt√©es qui soient.

 

Orangerie, Sceaux
Le 30/07/2000
Stéphane HAIK
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Ecce homo

  • Conte cruel de la jeunesse

  • S√©cession alpestre

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le programme choisi ce dimanche 30 juillet ne paye pas de mine. Rien de bien original, c'est le moins que l'on puisse dire : des oeuvres du grand r√©pertoire, rab√Ęch√©es, qui, si elles comblent un public dominical populaire, frustrent le m√©lomane en qu√™te d'exp√©riences nouvelles. Les 5 Pi√®ces dans le style populaire de Schumann, la 2e Sonate pour violoncelle et piano de Beethoven, La Lugubre Gondole de Liszt et la sempiternelle Sonate Arpeggione de Schubert : on est √† mille lieux des Dutilleux, Jolas, Constant, Canat de Chizy et Dusapin, dont Sonia Wieder-Atherton est l'infatigable promotrice.
    Musicienne aux go√Ľts √©clectiques, cette derni√®re est capable de se passionner pour la musique de son temps comme de revisiter quelques " tubes ", dont elle s'attache en permanence √† renouveler l'interpr√©tation. Pour ce concert, son Schumann s'est montr√© d'une rare l√©g√®ret√©, alors que son Beethoven forgeait un alliage exemplaire de gravit√© et d'esprit primesautier, dans un vrai dialogue construit et √©quilibr√© avec Imogen Cooper. Mais le meilleur du r√©cital fut ind√©niablement la Sonate Arpeggione : d√®s les premi√®res mesures, le toucher de Cooper contribue √† tisser un surprenant tapis sonore aux sonorit√©s √† la fois amples et non percussives, et dont les subtiles r√©sonances √©pousent totalement le jeu de Wieder-Atherton, celui-ci se distinguant par l'√©l√©gance des phras√©s et l'√©tendue des couleurs, tour √† tour vives ou diaphanes, mais encore singuli√®res et inattendues. L√† o√Ļ tant de tandems font de cette sonate un vulgaire exercice musculaire, en somme l'√©tendard de leurs capacit√©s pyrotechniques, Wieder-Atherton et Cooper sugg√®rent, susurrent un point de vue interpr√©tatif, sans jamais l'imposer √† la force du poignet.
    Osmose des timbres, réciprocité de l'écoute, conduite de la ligne, affirmation sans ostentation, le duo formé par Sonia Wieder-Atherton et Imogen Cooper est assurément taillé dans le bois dont on fait les modèles.




    Orangerie, Sceaux
    Le 30/07/2000
    Stéphane HAIK

    Récital Sonia Wieder-Atherton Imogen Cooper au Festival de l'Orangerie de Sceaux
    Récital Sonia Wieder-Atherton (violoncelle) et Imogen Cooper (piano)
    ¬Ćuvres de Schumann, Beethoven, Liszt et Schubert.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com