altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 novembre 2018

Concert de l’Orchestre de Paris sous la direction d’Andris Poga avec la participation des pianistes Katia & Marielle Labèque à la salle Pleyel, Paris.

Les Labèque traversent le temps

Georges Prêtre, bientôt quatre-vingt-dix ans, doyen des chefs français, avait déclaré forfait pour des raisons de santé. Assistant de Paavo Järvi, le patron de l’Orchestre de Paris, le jeune Letton Andris Poga a dirigé à la salle Pleyel ce concert dévolu à Tchaïkovski et Poulenc et sublimé par les sœurs Labèque.
 

Salle Pleyel, Paris
Le 26/09/2013
Nicole DUAULT
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucifer mène la danse

  • En fond de cale

  • Tout en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour diriger Poulenc, il faut avoir la science et la sensibilité de la musique française assimilée au cœur et au corps. Andris Poga, assistant de Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris, est letton. Couronné de distinctions avec sa maîtrise et sa complicité aux côtés des musiciens de la formation parisienne depuis 2011, il était tout indiqué pour diriger la Cinquième Symphonie si riche, si exultante de Tchaïkovski.

    Sans apporter rien de nouveau, il suit les musiciens pour lesquels cette œuvre est évidemment depuis toujours un must. Sans la rendre trop larmoyante, Poga néglige l’architecture rigoureuse de cette partition ultra romantique. Le jeune chef montre cependant de formidables qualités en devenir. À lui de nous surprendre ensuite.

    Dans les œuvres de Poulenc, il déçoit. Il est si difficile de rendre l’atmosphère sensible, sensuelle et humoristique de la musique de ballet les Animaux modèles que l’auteur lui-même ne prenait pas au sérieux. Que l’on aurait aimé entendre le magicien Georges Prêtre, qui aurait transfiguré cette pièce !

    L’événement de cette soirée symphonique, c’était la présence à Pleyel des sœurs Labèque. Depuis des années, elles fascinent par la sensibilité, l’émotivité et la pulsion de leurs interprétations. Elles stupéfient dès leur entrée sur scène. Elles arrivent comme des petites filles modèles de la comtesse de Ségur dans des robes bouffantes, Katia en rouge, Marielle en noir. Mais il y a un relookage d’aujourd’hui avec des chaussures aux talons ultra hauts, dignes de la sorcière Cruella.

    Elles n’ont rien de la perfidie artificielle de cette provocatrice de B.D sinon qu’elles étonnent tout le temps. Elles paraissent avoir traversé les années sans heurts. Elles ont une qualité rare : l’authenticité qui touche à chaque note. Elles sont elles-mêmes, se jetant avec un enthousiasme et une implication extraordinaire dans cette œuvre joyeuse, apparemment facile, puisant au jazz, à la musique légère mais avec toujours l’ombre et l’esthétique de Mozart. Éblouissantes !

    La salle les salue comme telles. On aimerait les entendre, aussi savoureuses, aussi apparemment décontractées plus souvent. Mais ce qui est rare est toujours délicieux.




    Salle Pleyel, Paris
    Le 26/09/2013
    Nicole DUAULT

    Concert de l’Orchestre de Paris sous la direction d’Andris Poga avec la participation des pianistes Katia & Marielle Labèque à la salle Pleyel, Paris.
    Francis Poulenc (1899-1963)
    Les Animaux modèles (suite d’orchestre)
    Concerto pour deux pianos en ré mineur
    Katia & Marielle Labèque, piano
    Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
    Symphonie n° 5 en mi mineur
    Orchestre de Paris
    direction : Andris Poga

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com