altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 octobre 2021

Reprise de Nabucco de Verdi à l'opéra Bastille de Paris

La Bastille reprise d'assaut
© Eric Mahoudeau

La musique est plus énergique que raffinée mais les choeurs sont particulièrement à la noce et les solistes possèdent l'abattage nécessaire, bref la reprise de Nabucco à l'opéra Bastille n'a rien perdu de son efficacité.

 

Le 16/09/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Guillaume Tell √† distance

  • Le grand pardon

  • M√©decine vitale

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • En septembre 1995, cette production ouvrait la saison de l'Op√©ra Bastille. On la retrouve cinq ans plus tard, en pr√©lude √† une ann√©e Verdi que la premi√®re sc√®ne nationale fran√ßaise ne f√™tera que chichement, puisque outre ce Nabucco, elle n'offrira qu'une reprise de Don Carlos.
    Un mot d'ordre domine, ici : l'efficacit√©. R√©gl√©e par Emmanuelle Bastet, la mise en sc√®ne de Robert Carsen, dans les d√©cors fort √©vocateurs de Michael Levine, trace √† gros traits l'histoire, au rythme d'une musique plus dynamique que subtile. Les choeurs bougent (et ils chantent superbement, d'autant que Verdi les a particuli√®rement g√Ęt√©s), les quelques effets sp√©ciaux sont r√©ussis, quant aux solistes, ils ne s'√©pargnent gu√®re, m√™me si une direction d'acteurs plus consistante e√Ľt ajout√© √† leur conviction.
    De jolies voix, larges mais musicales (la Fenena de Susanna Poretsky et l'Ismaele de Marco Berti), une r√©elle pr√©sence (Kristinn Sugmundsonn, dont la ligne vocale pourrait √™tre plus souple, mais dont la stature est bien celle du proph√®te Zaccaria), un baryton sans complexe (le G√©orgien Lado Ataneli, Nabucco fort √† l'aise mais tr√®s conventionnel) ; voil√† de quoi satisfaire un auditoire conquis d'avance. Susan Neves fait mieux, et d√©cha√ģne l'enthousiasme ; il est vrai que son Abiga√Įlle, pourtant bien sommairement camp√©e, s√©duit par sa promptitude √† ma√ģtriser les √©carts les plus redoutables, son timbre brillant et g√©n√©reux, son art des nuances, l√† o√Ļ d'autres se contenteraient d'√©taler leur puissance. James Conlon m√®ne ses troupes tambour combattant. Et le tant attendu " Va pensiero " n'a aucun mal √† faire p√Ęmer le public. Gageons que ce spectacle sans probl√®mes a encore de beaux soirs devant lui.




    Le 16/09/2000
    Michel PAROUTY

    Reprise de Nabucco de Verdi à l'opéra Bastille de Paris
    Nabucco de Giuseppe Verdi
    Direction musicale : James Conlon.
    Mise en scène : Robert Carsen.
    Scénographie : Emmanuelle Bastet
    Décors : Michael Levine
    Avec Lado Ataneli (Nabucco), Susan Neves (Abigaille), Marco Berti (Ismaele), Kristinn Sigmundsonn (Zaccaria), Susanna Poretsky (Fenena).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com