altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 13 décembre 2019

Concert du West-Eastern Divan Orchestra sous la direction de Daniel Barenbo√Įm √† la Philharmonie de Paris.

Musique française sur canapé
© Peter Adamik

La Philharmonie n'en finit pas de s'inaugurer. Avec pr√®s de 45 000 visiteurs, elle sera m√™me devenue pour un week-end le lieu le plus couru de la capitale. La programmation est √† la hauteur de l'engouement et si l'on fait abstraction des √©chafaudages et des √©quipes charg√©es de terminer le b√Ętiment, on peut dire que tout y commence sous les meilleurs auspices.
 

Philharmonie, Paris
Le 19/01/2015
David VERDIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mazel Tov !

  • Demi-fresque

  • Mort √† Munich

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Premi√®re formation √©trang√®re √† se produire sous les suspensions de la grande salle, le West-Eastern Divan Orchestra est conduit ce soir par un Daniel Barenbo√Įm visiblement ravi par l'accueil que lui r√©serve un public conquis d'avance. Un programme en forme de triptyque met en regard anciens et modernes de la musique fran√ßaise du XXe si√®cle : Debussy-Boulez-Ravel.

    Du premier, Barenbo√Įm pr√©sente le c√©l√®bre Pr√©lude √† l'apr√®s-midi d'un faune. La battue √©molliente en dessine un portrait fa√ßon faune sur canap√© (ou sur papier glac√© c'est selon). L'acoustique tr√®s claire offre une image sonore pr√©cise, mettant en valeur une petite harmonie tr√®s homog√®ne de timbre et de lignes. Les contours harmoniques confondent souvent sensible et sensiblerie dans une recherche assez simplifi√©e de la couleur. Ce Debussy parle une novlangue expressive ; c'est en quelque sorte ultra raffin√© mais sans myst√®re ni arri√®re-plans.

    Encha√ģner avec D√©rive 2 de Boulez √©tait un pari hautement risqu√©. L'exigence et le format g√©n√©reux de cette pi√®ce pour orchestre n'incitait sans doute pas √† la pr√©senter dans un tel programme. Les boul√©ziens y verront une mani√®re (habile) de faire entendre de la musique contemporaine √† un public plus traditionnel ; les moins habitu√©s se contenteront de subir en silence cette quasi-heure de lignes bris√©es saisies dans un rythme fugace et volatil.

    Le résultat est d'une précision remarquable mais en deçà de la brillance et de l'urgence entendues sous la direction du compositeur il y a une dizaine d'années. Le tempo est ici légèrement étiré, plus confortable en un sens, mais sans transiger avec l'exigence requise. Il est heureux d'entendre de si jeunes musiciens, rompus à un large répertoire, se plier avec précision à une musique aussi riche que rigoureuse.

    La deuxi√®me partie met les voiles vers des rivages exclusivement rav√©liens, √† commencer par une tr√®s dansante Rapsodie espagnole. Apr√®s un Pr√©lude √† la nuit assez neutre, le tableau s'anime dans Malague√Īa et jusqu'√† une Feria tr√®s sonore et dynamique. Triomphe assur√© √©galement pour une Alborada del gracioso puissante et passionn√©e, propre √† faire chavirer sur commande un public immerg√© dans la r√©sonance tr√®s flatteuse de la Philharmonie.

    Apr√®s une Pavane pour une infante d√©funte tr√®s sage et d'un recueillement quasi narcissique et poseur, le c√©l√©brissime Bol√©ro d√©veloppe bruyamment sa grande machinerie populaire. Bras crois√©s et en pleine discussion avec le premier violon, Barenbo√Įm amuse la galerie et contr√īle de temps √† autre les engrenages de rythmes et de couleurs. La pulsation dynamique du final est proprement ahurissante de volume et de puissance. La r√©verb√©ration de la salle amplifie jusqu'au bruit blanc l'√©crasement des percussions et des cuivres.

    Il en faut davantage pour venir à bout de l'enthousiasme du public, qui se voit offrir en bis le tango El Firulete de Mariano Mores. Un direct Paris-Buenos-Aires en première classe…




    Philharmonie, Paris
    Le 19/01/2015
    David VERDIER

    Concert du West-Eastern Divan Orchestra sous la direction de Daniel Barenbo√Įm √† la Philharmonie de Paris.
    Claude Debussy (1862-1918)
    Prélude à l’après midi d’un faune
    Pierre Boulez (*1925)
    Dérive 2
    Maurice Ravel (1875-1937)
    Rapsodie espagnole
    Alborada del gracioso
    Pavane pour une infante défunte
    Boléro
    West-Eastern Divan Orchestra
    direction : Daniel Barenbo√Įm

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com