altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 novembre 2017

Programme de musique américaine par l’Orchestre national d’Île-de-France sous la direction d’Enrique Mazzola au festival de Saint-Denis 2015.

Saint-Denis 2015 (2) :
Après Glass tout passe

© Martin Signund

Dans la continuité du festival Présences 2015, le Festival de Saint-Denis propose un programme entièrement consacré aux compositeurs américains, débutant par une pièce de Philip Glass pour finir par la Première Symphonie de Bernstein, sous les mains expertes du chef Enrique Mazzola, à la tête d’un ONDIF aux superbes timbres.
 

Basilique, Saint-Denis
Le 10/06/2015
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Passons rapidement sur la création française de The Canyon de Philip Glass, tant il semble être dépassé de composer une telle œuvre plus de quatre-vingts ans après le Boléro de Ravel. Cette pièce répétitive, sans imagination dans les thèmes de cordes et soutenue par une caisse claire, nous donne la fausse joie de finir à la douzième minute avant de reprendre pour encore presque huit. On ne peut qu’y regretter l’absence d’image ou d’un film projetés pour nous occuper en arrière-plan.

    Prometteur, le Concerto pour alto du jeune Nico Muhly, co-commandé par le festival, est empreint de sonorités assez proches de celles d’Arvo Pärt et d’une lancinance inspirée des compositeurs minimalistes. Au moins montre-t-il plus d’inventivité mélodique et rythmique, en plus de donner à la soliste Nadia Sirota une partition empreinte de rêverie. Comme dans la première œuvre, l’Orchestre national d’Île-de-France se démarque par de superbes timbres et une absence d’écarts permettant de maintenir un univers onirique, en cela aidé par la direction précise et fluide de son directeur musical, Enrique Mazzola.

    Continuité de style et d’atmosphère avec le Lachrimae de Bryce Dessner, pendant lequel le temps paraît suspendu aux cellules musicales alternant d’un groupe d’instruments à l’autre, là encore dans une impeccable gestion des équilibres par le chef, et une superbe mise en avant des cordes, bien que ces dernières manquent parfois légèrement de poids.

    Enfin, la Symphonie n° 1 « Jeremiah » de Leonard Bernstein clôt le concert en nous ramenant soixante-treize ans en arrière, en 1942, alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage. La simplicité musicale qui sied à l’œuvre ne pourra convaincre tout le monde, mais possède un caractère épique non déplaisant, renforcé dans le troisième mouvement par la luxueuse présence de Michelle DeYoung, qui porte avec douceur et religiosité les extraits en hébreu des Lamentations de Jérémie.

    Mazzola y propose d’abord un Largamente, Prophecy évanescent où l’on remarque déjà la petite harmonie, puis un Vivace, Profanation dynamique sans dureté, avant d’accompagner délicatement la mezzo-soprano américaine dans le dernier mouvement, alors que cette fois les cors nets et surtout la première flûte ressortent de l’ensemble.

    Sans entracte, ce concert de près d’une heure et demie aura permis une belle synthèse des musiques américaines minimalistes et post-minimalistes actuelles, en plus de proposer la rare Première Symphonie de Bernstein. Ces œuvres ne subsisteront sans doute pas toutes dans l’avenir, mais elles auront été proposées avec une qualité musicale impressionnante.




    Basilique, Saint-Denis
    Le 10/06/2015
    Vincent GUILLEMIN

    Programme de musique américaine par l’Orchestre national d’Île-de-France sous la direction d’Enrique Mazzola au festival de Saint-Denis 2015.
    Philip Glass (*1937)
    The Canyon
    Création française
    Nico Muhly (*1981)
    Concerto pour alto
    Création Française
    Nadia Sirota, alto
    Bryce Dessner (*1976)
    Lachrimae
    Création française
    Leonard Bernstein
    Symphonie n° 1 « Jeremiah  »
    Michelle DeYoung, mezzo-soprano
    Orchestre national d’Île-de-France
    direction : Enrique Mazzola

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com